Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 18:21

Suite de ma sélecta spéciale "30 ans des Inrocks"

Aujourd'hui Part.3 : 1995 - 1999.

 

Part.1 (1986-89) ET Part.2 (1990-94)

 

Pavement – Wowee Zowee (1995, Matador) : En 1995, après deux premiers disques séminaux ayant posé les bases du son lo-fi (avec Beck bien sur), Pavement s’imposait en maître de l’Indie rock mondial. Noisy, nonchalant et débraillé, ce bric-à-brac sonore et surréaliste demeure une référence absolue et indépassable en matière de coolitude. Et encore un chef d’œuvre pour la bande à Stephen Malmus !

Palace Music - Viva last blues (1995, Drag City)

Noir Desir - 666.667 Club (1996, Barclay) : Après le très rock "Tostaky", Noir Dez' entame sa mue musicale poursuivie par l'électro/expérimental de "Des visages des figures" en 2001. Changement du bassiste historique Frédéric Vidalenc par Jean-Paul Roy. Disque d'inspiration "fin de millénaire" avec des titres comme "Un jour en France" ou "Fin de siècle". Pépites poétiques de l'album : "A ton étoile" et "Septembre, en attendant".

DJ Shadow - Endtroducing… (1996, Mo’ Wax) : Qu’est-ce que j’ai pu l’écouter ce disque sa sortie. Beatmaker de génie doté d’une culture musicale encyclopédique, Joshua Paul Davis alias DJ Shadow a réalisé « Endtroducing… » uniquement à partir de samples, véritable catalogue de ses influences ultra éclectiques (Jazz, Soul/Funk, rock, électro, break-beat, Hip Hop old skool…). Sorti en pleine guerre rap East Coast/West Coast, c’est le disque anti gansta-rap par excellence, celui qui a redonné au rap ses plus belles lettres de noblesse. Entre Trip HopHip Hop instrumental, abstrait (ou Abstract) et lettré, un magnifique hommage à la culture vinyle et Dj’s !!

Radiohead – OK Computer (1997, Parlophone) : Œuvre gargantuesque, expérimentale, véritable laboratoire musical d'un groupe en pleine mutation…Où comment la chrysalide devient le majestueux papillon du rock indé ! Un premier chef d'œuvre pour le quintet d'Oxford, sommet musical des années quatre-vingt dix, surement LE disque de la décennie !!!

Tindersticks – Curtains (1997, This Way Up)

Alain Bashung - Fantaisie Militaire (1998, Barclay) : Second volet du triptyque "expérimental Bashungien" après "Chatterton" (1994) et avant l'immense "Imprudence" (2002). Bashung, en peintre de génie, compose une toile d'avant-garde par petites touches impressionnistes : cordes célestes, production recherchée et novatrice, electronica, mélodies subtiles et complexes. Et cette voix de velours qui vole à mille lieux des autres, superbe et unique ! Quand un art mineur devient majeur.

Massive Attack – Mezzanine (1998, Virgin) : Groupe de Bristol fondateur du Trip Hop avec son premier disque légendaire "Blue Line". « Les charbons ardents de la Funk et de la Soul des débuts sont recouverts par les blocs de glace de la Cold Wave et du Post-punk », telle pourrait être la synthèse de cette œuvre à la beauté ténébreuse. Samples de Cure, du Velvet ou de Led Zep, guitares rock, ambiance dark. 3D (Robert Del Nadja), Daddy G (Grant Marschall) et Mushroom (Andrew Vowles) au sommet de leur art !!

Low - Secret Name (1999, Kranky) : Low ou l’éloge de la lenteur, telle pourrait être la devise de ce groupe ! Guitares aux arpèges cristallins égrainés tout en douceur, notes de basse éparses, rythmiques rachitiques tempo ultra lent, arrangements minimalistes, voix hypnotiques (Alan Sparhawk et Mimi Parker)...et sur ce disque, apparition de samples et autres bidouilles sonores pour parfaire les atmosphères sombres et mélancoliques de ce rock ténébreux – Slowcore !! 

Jim O’ Rourke - Eureka (1999, Drag City)

 

...prochainement partie 4 : 2000 - 2004

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 - dans diverses playlists !!
commenter cet article

commentaires

elnorton 18/10/2016 22:20

Des albums qui figurent parmi mes préférés de tous les temps (le Radiohead, le DJ Shadow, le Bashung, le Massive Attack), du très très haut de gamme (Tindersticks, et à degré moindre le Noir Désir), un auquel je n'ai jamais accroché (le Pavement, acheté une trentaine d'euros sur un coup de tête dans une version deluxe, et écoutéà peine 2-3 fois). Et puis du méconnu, pour moi. Ce Low et ce Palace Music, je les connais mal. Mais avec ta chronique du Palace Music (et ceux que je connais), ça me donne envie de découvrir, forcément.
Le Jim O'Rourke, je ne le connais pas non plus. A tenter !

Francky 01 19/10/2016 21:36

Moi aussi, le Radiohead, le Shadow, le Bashung et le Massive Attack sont parmi mes albums préférés de tous les temps. Les grands esprits se rencontrent (je plaisante...du moins rapport à "grand esprit" pour moi).

Très honnêtement, le "Curtains" de Tindersticks est pour moi de la catégorie....et c'est avec celui-ci que je les ai découvert (ah, nostalgie).

Pavement, j'adore, j'ai tant écouté et ça me rappelle tellement de souvenirs !

Le Noir Désir, même si ce n'est pas MON best d'eux, il compte d'excellentes chansons comme "666.667 club", "A ton étoile" et "Septembre, en attendant" (sommet de rock poétique), la si sensible "A la longue", les très militantes "Fin de siècle" et "Un jour en France"...et...enfin presque tout l'album en fait !!!

"Secret Name" de Low est excellent, peut être un de mes préféré du groupe.

"Viva last blues" de Will Oldham sous sa franchise 90's Palace (Music), c'est vraiment MON préféré du gazier, MON petit protégé. Je l'écoute ultra régulièrement. Un folk rock en mode cool et groovy je trouve, presque Slowcore.

Le Jim O'Rourke est plus dans l'esprit du dernier "Simple Songs" (205), c'est à dire néo-pop/folk mélodique. Ces 3 bijoux, je vais te les dropboxer pour découverte.
Merci vraiment de ces commentaires si réguliers.
A + amigos@

Christelle 18/10/2016 13:36

C'est juste parfait !!!! ;)

elnorton 21/10/2016 20:45

Hé hé, pas besoin de dropboxer, j'ai déjà anticipé.
Honnêtement, un poil déçu par le Palace. Je crois que je préfère le versant Palace Brothers.
Pas encore écouté le Low.
Et le Jim O'Rourke, j'ai vraiment bien aimé, mais je n'y ai pas décelé ce qui en ferait un "très grand" disque. C'est un vrai bon disque à mes yeux, c'est déjà ça !

Francky 01 18/10/2016 19:19

Cette sélecta est très personnelle et subjective mais merci !!! En même temps, je savais que nous avions pas mal de goûts communs.
En espérant que la suite (en plusieurs autres parties) de séduise autant.
A +

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche