Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 16:41

Alela Diane - About Farewell (Rusted Blue/Believe) 2013

 

Pour son troisième et dernier album en date (“Alela Diane & Wild Divine” 2011), Alela Diane avait délaissé ses apparats chamaniques et électrifié ses complaintes folk ancestrales pour sonner plus « urbain », pop et même jazzy. Mais ce disque s’est plus avéré être un pas de coté qu’une véritable (ré)évolution car l’américaine revient ces jours-ci avec une oeuvre marquant un retour vers le minimalisme de ses débuts, vers un Indie Folk à la sauce roots ! (J’en ai déjà parlé rapidos ici).

 

L’esprit lo-fi et « Do It Yourself » des 2 premiers albums (« The Pirate's Gospel » 2007 et « To Be Still » 2009) est bel et bien présent, magnifié par une instrumentation épurée. « About Farewell » est une œuvre sublime et dépouillée de tout superflu, essentiellement centrée sur le chant et la guitare d’Alela Diane. A ce duo guitare/batterie s’ajoute juste, par touches éparses, des cordes et une flûte traversière. Sa voix, d’une très grande justesse, touche au plus profond de soi en dégageant autant d’émotions que ces vieux briscards du Blues ayant tout vécus : enfer, déchéances et rédemption. Mais le plus étonnant, c’est que la belle n’a que 30 ans. On en viendrait presque à croire quelle a déjà vécue plusieurs vie, qu’Alela Diane est la réincarnation de multiples « beautiful looser » du rock !!!

Son jeu de guitare, tout en arpèges subtils et finger-picking, est d’une grande délicatesse et d’une virtuosité emplie de modestie. Elle balade ainsi ses doigts et caresse les cordes avec une telle grâce que son touché « guitaristique » confère quasiment au divin !!

 

« About Farewell » est un album très personnel et introspectif revisitant les dix dernières années de sa vie. Elle s’est inspirée de ses nombreuses peines de cœur, allant de son premier amour à un récent divorce douloureux avec l’homme qui a partagé sa vie pendant 7 ans. Les 10 chansons sont donc plus mélancoliques et nostalgiques.

 

Science des arrangements et de l’orchestration, mélodies d’une somptueuse beauté, sublime et délicat jeu de guitare, chœurs élégiaques, voix hantée, interprétation totalement habitée….autant d’éléments qui font de ce « About Farewell » une totale réussite, un disque idéal pour cet été.

Ainsi, Alela Diane prouve qu’elle est une des grandes prêtresses du folk actuel et qu’il faudra définitivement compter sur elle. Malgré le titre de son disque, elle est bien loin de nous dire adieu ! L’avenir lui appartient !!!

 

Alela Diane

En écoute, les titres n°6 “I Thought I Knew” + n°3 "The Way We Fall" (version live au Bouffes du Nord) et n°5 “Lost Land”.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Folk-songwriting
commenter cet article

commentaires

piquito 17/07/2013 16:41

Excellente critique pour un tout aussi excellent disque. Alela Diane est, comme tu le dis si bien, "une grande prêtresse du folk actuel" !!!
A +

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche