Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 21:50

1992 : En pleine période grunge, un groupe américain bricole en toute simplicité un premier opus à la coolitude absolue. Production minimaliste, son lo-fi, noisy-pop et nonchalence, les 14 titres de cet album enregistrés sur un 4-pistes restent, aujourd'hui encore, la référence majeure de l'Indie rock cool ou Indie slacker !


Stephen Malkmus, chanteur et tête pensante de Pavement, est un véritable nerd ! En pleine époque de révolte musicale (RATM, Nirvana, etc..), lui préfère gribouiller tranquillement ses cahiers de textes cool et surréalistes.

 

Marre des productions trop léchées, des heures de studio, de la tyrannie des producteurs, alors, avec l'avènement des "home-studio" et surtout avec une bonne dose de flemme, Pavement invente le son lo-fi et un son propre à eux. Peu de prises, matériels simples, sonorités vaguement crâdes. Plein de groupe suivront ce modèle d'enregistrement tel Beck et son hit "Loser", CocoRosie (des années + tard), etc. Beaucoup de groupes tenteront de retrouver cette formule mais peu y arriveront (peut être Garlic avec son "The Murky World of Seats" 2002).

Après ce disque étalon, suivront quatre autres disques ("Crooked Rain, Crooked Rain" 1993, "Wowee Zowee" 1995, "Brighten the corners" 1997 et "Terror Twilight" 1999) avant la fin de ce groupe. Mais ce vieux coolos de Malkmus n'a pas dit son dernier mot. Il a enregistré plusieurs albums en solo ou avec son nouveau groupe, The Jick ! Mais même mort, Pavement reste une référence !


pavement_slanted_and_enchantedfront.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 ou Chico+ - dans indies rock & Pop
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche