Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 16:35

LisaMandel-2009-HP

"H.P .1 L'asile d'aliénés" de Lisa Mandel (2009) L'Association

 

Certaines bandes dessinées vous prennent aux tripes, vous attrapent immédiatement. Elles vous malmènent, vous procurent de la joie, de la révolte, de la tendresse, bref un véritable kaléidoscope d’émotions. Et bien « H.P.1 L’asile d’aliénés » de Lisa Mandel et de cette trempe la ! 

Je ne connaissais absolument pas cette auteure de bande dessinée avant cet album. Je l’ai acheté sur le foi de sa mythique maison d’édition, L’Association, et après avoir lu de brefs posts sur quelques bon blogs (notamment celui de Joseph Ghosn). Et quelle claque, un véritable électrochoc ! D’ailleurs, je l’ai même classé dans mon top B.D 2009.

 

L’auteure s’est lancée dans une création originale, sur un sujet rarement traité en B.D : raconter l’histoire de la psychiatrie française, et cela en 3 volumes. Ce premier tome couvre la période 1968-1973. 

D’entrée, ce qui frappe, c’est que ça transpire l’authenticité, que ça sent le vécue. Ce n’est pas de la fiction. Lisa Mandel l’explique d’ailleurs dès le début de l’album : Elle a baigné toute petite dans ce milieu, par l’intermédiaire de sa mère et de son beau-père (tous deux infirmiers psy), en entendant toutes sortes d’anecdotes et de récits surréalistes. Elle leur a donc demandé, et à trois autres de leurs collègues/amis, de lui raconter leurs vies passées dans ce métier. Ceci explique que c’est n’est pas une histoire à la narration classique avec un début et une fin mais plutôt une succession de saynètes avec, à chaque une son titre, suivants les histoires et anecdotes racontées.

« H.P.1 L’asile d’aliénés » est donc ce que l’on nomme un documentaire dessiné, comme le sont « La Guerre d’Alan » d’Emmanuel Guibert, « Persepolis » de Marjane Satrapi ou « L’Ascension du Haut-Mal » de David B (livres qu’elles reconnaît adorée et tous publiés à L’Association).

En introduction, elle présente ces cinq « personnages principaux » et rappelle un décret de 1838 qui oblige chaque département d’avoir un établissement public spécialisé pour recevoir et soigner les aliénés. Ou comment, en réalité, cacher la folie humaine.

Tous les personnages sont dessinés simplement, avec un trait presque naïf, les rendant effrayants physiquement, métaphore de leur folie intérieure. L’utilisation d’une unique couleur (l’orange) dans ce noir et blanc donne à ce qui est raconté encore plus de crudité et de simplicité. Car le propos est violent, sombre et émouvant. Ainsi, au cours des pages, on découvre réellement cet univers méconnu du grand public, et de moi-même aussi. Lisa Mandel décrit, d’après ces témoignages vécus, un système archaïque, des locaux vétustes, l’absence de prise en compte de la parole du patient, une hiérarchie omnipotente autant que les syndicats. Et tout ce qui se passe dans l’H.P reste à l’intérieur, rien ne sort de ses murs. Qui s’en souciait d’ailleurs ? Et maintenant ?

La fin du livre se termine sur une note d’espoir. La dernière saynète « nouveau départ », raconte le commencement d’une nouvelle ère où les pratiques évolues, deviennent plus humaine.

Mais ça, ce sera pour le volume 2 prévu pour..........octobre 2010.

 

Un seul conseil : courrez chez votre libraire préféré et achetez ce livre époustouflant !!!! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 ou Chico+ - dans Bandes Dessinées-Livres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche