Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 16:18

lefilsdelepicier_2.jpg

"Le fils de l'épicier" de Eric Guirado (2007)


 
"Chronique humaniste ou Road-movie campagnard ??"


Suite à un problème de santé du père, son fils Antoine revient dans le village qu'il avait jadis fuit afin de reprendre les tournées de l'épicerie familiale.

Un homme sur un escalator. Gros plan sur la main. Métro. Images d'enfances en super 8, celle d'Antoine, le héros. Musique folk planante. C'est par cette magnifique séquence que débute "Le fils de l'épicier", le dernier film d'Eric Guirado.

 

Le retour du fils, vilain petit canard, dans l'antre familial. La famille justement est au coeur de ce superbe film, avec son lot de secrets, de souffrances, de disputes, de non-dits qui pèsent sur chacun de ses membres. Les deux fils tout d'abord. Antoine, le héros, celui qui a fuit depuis dix ans, celui qui ne communique presque plus. Son frère, qui lui est resté au village, remplis de rancoeurs et de regrets, et qui ne s'est toujours pas remis de sa rupture amoureuse. Le père aussi, petit commerçant, véritable ours, qui n'a jamais supporté qu'Antoine parte et ne reprenne pas la boutique. Et sa femme, mère courage, qui tente tant bien que mal à preserver un semblant d'unité familiale. Tout ce petit monde va tenter de cohabiter ensemble, par la force des choses, et apprendre à se (re)découvrir, à s'aimer, à se comprendre !

Mais ce n'est pas qu'un simple film de famille. Par le prisme de l'épicerie, c'est aussi une magnifique chronique rurale. Guirado, en digne héritier de Manuel Poirier, décrit parfaitement la vie de ces petits villages. A la manière d'un naturaliste, il peint avec beaucoup d'humour et de tendresse les us et coutumes de ces habitants. On rit sur de nombreuses scènes mais sans se moquer. Ainsi, sous le regard humaniste et généreux de Guirado, c'est tout une galerie de personnages attachants et hauts en couleurs qui se succèdent au gré des tournées de l'épicerie ambulante (Lucienne, le père Cléments, etc..).

Les personnages justement : Antoine (Nicolas Cazalé), Claire sa copine (Clothilde Hesme), le père (Daniel Duval), la mère (Jeanne Goupil), Lucienne (Liliane Rovère), etc..! Avec beaucoup de sincérité, ces acteurs subliment tous leur rôle !

 

Par sa musique country/folk-rock très planante (Christophe Boutin), ces grands espaces magnifiquement mis en image par le chef opp' Laurent Brunet (Raphaël Nadjari, Amos Gitaï, ...), le film est aussi un road-movie et dégage un coté Western, mais en terres campagnardes françaises.

 

Certain trouveront que par son scénario, son sujet, le film s'apparente à un téléfilm Fr3 du samedi soir et il n'auront pas tout à fait tord ! Mais après tant d'émotions, de sincérité, de superbes images et plans, "Le fils de l'épicier" remporte haut la main mon adhésion ! Et vous ??? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 ou Chico+ - dans Cinéma-DVD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche