Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 00:05

MichelGondry-2007-la.science.des.reves.jpg

 


Rêve ou réalité, telle est la question que l'on se pose sans cesse en regardant la science des rêves de Michel Gondry.

 

L'histoire : Stéphane (Gael Garcia Bernal), jeune graphiste, est de retour à Paris où vit sa mère. Il rencontre Stéphanie (Charlotte Gainsbourg), sa voisine de pallier, dont il tombe amoureux. Petit problème. Stéphane fuit la réalité, se réfugit constamment dans un univers onirique et distingue mal le réel de son imagination. D'abord séduite, Stéphanie prend peur et le repousse. Désespéré, il décide de trouver la solution de son problème dans son imaginaire....

 

 

On a découvert Gondry par ces nombreux clip pour Bjork, Daft Punk, Noir Desir, Les White Stripes, etc..Tous étaient de petits bijoux de poésie, de délires visuels, de bric à brac inventif. En 2001, il  réalise "Human Nature", premier essai cinématographique sympatoche mais inégal bien que prometteur. "Eternal sunshine of the spotless mind" en 2004 confirme son talent et instaure son univers particulier. Ces deux films, tourné au E.U, portaient la marque de fabrique du scénariste Andy Kaufman ("Dans la peau de John Malkovitch", "Adaptation", etc..). Kaufman est l'homme qui a réussit à appliquer au ciné indé la technique "Blockbuster" : Un retournement spectaculaire tout les quarts d'heure. Mais cette fois-ci, Gondry prend seul les rênes de l'écriture et revient en France pour tourner ce film, en partie autobiographique.

Dès le début, on est en terrain connue. La séquence d'ouverture, la tv mentale du héros, récurente tout au long du film, impose le visuel bricolé, poétique et loufoque du cinéaste. On comprend vite que réel et imaginaire vont cohabiter au point que les deux ne feront qu'un ! En effet, le héros patauge entre rêve et réalité. Nous aussi mais on est jamais perdu grâce - à la mise en scène sophistiqué et précise et - à un scénario bien houillé.  Et c'est magnifiquement mis en image par un visuel alliant technologie et bricolages poétique à la Méliès. Et c'est en partie la force de ce film singulier dans le paysage cinématographique français. Mais ce n'est pas seulement qu'un belle exercice formel, stérile de tout sentiments. En effet, on se prend vite d'affection pour les personnages. Gondry, en plus d'être un génial formaliste, est un grand directeur d'acteur. Le couple Gainsbourg/ Garcia Bernal fonctionne parfaitement, tout comme Carrey/Winsley pour "Etrenal..". Idem pour Chabat en machot lourdingue, Miou-Miou en mère largué, Emma De Caune la copine espiègle de Stéphanie, sacha Bourdo ("Western") le collègue de boulot souffre douleur, etc. Tous rayonnent de sincérité, de subtillité et de justesse.

 

En délocalisant son barnum poétique dans Paris, le cinéaste n'a nullement perdu en efficacité. Même si "La sciences des rêves" n'est pas le chef-d'oeuvre attendu, ne passez pas à coté ! Mercredi sort son quatrième films, "Soyez sympas, rembobinez". Il s'annonce passionant ! Gondry, un créateur à suivre de près !!                           

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 ou Chico+ - dans Cinéma-DVD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche