Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 18:30

j_coltrane_giant_steps.jpg

"Giant Steps" - John Coltrane (1960) Atlantique


Ecrire sur la musique est devenue, pour moi, une véritable passion, un exercice jubilatoire. Avec Lester Bang, Greil Marcus, les inrocks, rock'n'folk en modele, le petit apprenti critique que je suis plonge dans cet océan de mots et de réflexions. Je suis là, assis à mon bureau, en écoutant un bon disque qui tourne sur ma platine. Se laisser aller au plaisir du verbe, aux vertiges des mots, ouah. Big shoot, extase garantie, 100 % pur. Cela me rappel un peu Burroughs qui, enfermé dans une chambre d’un hôtel miteux de Tanger, chargé à bloc de benzédrine, d'amphétamine et d'héroïne, écrivait frénétiquement nuits et jours. Burroughs, le prophète beat, l'auteur du "festin nu", ou de "junkies". Y’a Burroughs, mais y'a aussi Kerouac, en modèle indépassable. Et y'a l'ami Ginsberg, le poète de la déchéance, de l'errance et de la rédemption, par l'écriture. Le mouvement beatniks, quelle époque ! Greenwich Village, la marijuana, les caves enfumées des clubs de jazz, l'évasion, le voyage. L'appel de la route, "on the road" ! Bref, j'arrête mes divagations pour reprendre le cours de mon récit.


Ecrire sur le jazz m'est chose difficile je disais, plus complexe pour moi qu'avec le folk ou le rock. Moins l'habitude, peut-être que ce style reste, à mes yeux, un superbe et insoluble mystère, une énigme. Malgré ces difficultés avouées, let's go !

"Giant Steps" est un disque de jazz qui parade fièrement au sommet de mon panthéon, un véritable chef d'œuvre à la virtuosité inouï. Je l'ai découvert il y a pas mal d'années déjà. Notre amitié a été immédiate, et ma fascination pour lui aussi. Comment décrire, avec justesse et précision, les émotions, l'état dans lequel me met chacune de ses écoutes ? Comment retranscrire, sur papier, la virtuosité des solos de saxophone de Coltrane. Ces envolées lyriques d'une puissance tellurique.

"Giant Steps", c'est un condensé d'infini, un absolu jazz en 7 titres où trônent la grâce et le génie. Une élévation musicale jusqu'au......sacré ! D'ailleurs, après ce disque, les suivants seront pour lui un acte quasi mystique. Beaucoup préféreront à cet album d'autres devenus des classiques comme "Meditations" (1965), "A love supreme" (1964) ou les derniers enregistrements période free. O.K, ce sont tous de très bon album mais "Giant Steps" reste pour moi un compagnon de route idéal, un ami vers qui je reviens toujours. Il est une source intarissable d'apaisement et de plaisir.

En un mot, un chef d'œuvre !

Les musiciens lors des diverses séances d'enregistrement :

John Coltrane : saxophones / Cedar Walton : piano / Paul Chambers : contrebasse / Lex Humphrie : batterie (Tracks 1, 2, 3, 4, 5, 7)

 Tommy Flanagan : piano / Paul Chambers : contrebasse / Art Taylor : batterie (Tracks 6 “Naïma”) / Winton Kelly : piano / Jimmy Cobb : batterie

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 ou Chico+ - dans Jazz & groove
commenter cet article

commentaires

Eric 09/02/2009 13:35

En effet, un très bel album de Coltrane, musicien dont la grande liberté et le génie de l'improvisation peuvent parfois nous emmener très loin, voir nous décontenancer... "Giant Steps" reste de ce point de vue là, très abordable.

jmmelo 08/02/2009 09:20

Tiens c'est drôle! en ce moment je suis sur Blue Trane chez Blue Note!

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche