Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 00:29

Depuis plusieurs années, on assiste à un retour du folk sur le devant de la scène médiatique. Il est tendance et sa côte de popularité est au top. Ce style, à la base très dépouillé et épuré (souvent guitare/voix), subit d’énormes mutations. Les artistes d’aujourd’hui y intègrent des éléments rock, pop, électro, tribaux, psychés afin d’explorer de nouvelles voix. A travers des albums qui sont, à mes yeux, essentiels et géniaux, petit tour de la vaste planète folk ! 

 

Les pères fondateurs de la modernité: En dignes successeurs des pionniers, ils ont su créer un ponts entre le folk traditionnel et le rock alors en pleine expansion.

 

Neil_young_ii

« Everybody knows this his nowhere » Neil Young & The Crazy Horse (69) : Second opus solo, fondateur du son Neil Young & The Crazy Horse : brut et épuré, mélodies superbes, mélange savant de folk, de country et de rock teinté de blues. Son premier chef d’œuvre d’une longue série !

 

 

 

Higway

« Highway 61 Revisited » Bob Dylan (65) : Dylan découvre la fée électricité. Disque entièrement électrique où les guitares rageuses côtoient les orgues en folies et des textes absurdes et délirant. Les puristes n’ont pas aimé ! 

 

 

 

Johnnycash

« American IV : The man comes around » Johnny Cash (02): Quatrième volets des American Recording enregistré par le producteur Rick Rubin. Ainsi, Nine Inch Nails, Paul Simon, Sting, The Beatles, Hank Williams ou The Eagles sont passé à la moulinette créative de l’homme en noir - "The men in black". 

 

 

Neilyoung_harvest_72

« Harvest » Neil Young (72) : Enorme succès devenue culte aujourd'hui, cet album est un sommet de folk et de country-rock aux arrangements magnifiés par un orchestre symphonique. Un chef d'oeuvre bucolique, rural et emplie de liberté !

 

 

 

Les grand frères (ou grandes sœurs) : Apparus dans les années 90, ils ont commencé à rénover le folk tout en étant porteurs de l’héritage des anciens.

 

Youarefree

« You Are Free » Cat Power (03): Honneur aux dames. C’est un peu l’Everest musical de Chan Marshall, l’album de l’apaisement après des années de dépression, de doutes et de prod' Indie/lo-fi. Le rayon de lumière qui illumina sa vie, et la mienne aussi. 

 

 

 

 

Pj_harvey_whitechalk

« White Chalk » PJ Harvey (07) : Composé au piano avec le fidèle John Parish, c'est un disque court (33 min). Un disque de murmures mélancoliques où se côtoient guitare acoustique, cithare, harpe, banjo, piano, orgue et percussions. "Craie blanche" dit le titre. Sa craie continue d'écrire sur nos ardoises des histoires belles et émouvantes. Un rêve éveillé, qui obsèdera encore longtemps nos jours et nos nuits. Un bijou de tendresse composé sur le tableau de la vie !! 

 

 

Bonnie_prince_billy_thelettinggo

« The Letting Go » Bonnie Prince Billy (06) : "The letting go" est un disque apaisé, beau à pleurer, emplie de lumière et de vie, un peu comme le soleil se couchant sur un lac embrumé. Un disque à écouter au coin du feu, sorte de B.O idéale de "Brockeback Mountain" d'Ang Lee pour cow boys sentimentaux !!! 

 

 

Ghost

« A ghost is born » Wilco (04) : Un chef d’oeuvre est née pourrait être aussi le titre de ce disque. Quand le folk country de la bande à Jeff Tweedy est dynamité par les assauts noise et même krautrock de Jim O'Rourke, embarqué à bord de l’astronef Wilco pour l’album précédent, « Yankee Foxtrot Hotel ». Un chef d’oeuvre je vous dit !

 

 

 

The_moldy_peaches

« The Moldy Peaches » The Moldy Peaches (01) : Adam Green et Kimya Dawson, alias The Moldy Peaches, se sont autoproclamé membres de la scène anti-folk. Son lo-fi, textes à l’humour vulgaire et cru, délires scéniques et, hymne hédoniste fédérateur, le titre Jorge Regula. Le versant Indie du folk. 

 

 

 

 

La nouvelle vague : Composée d’artistes novateurs, audacieux et talentueux qui, en digne héritiers de leurs aînés, explorent des contrées oniriques et vierges de tout passif. L’expérimentation est leur devise, leur raison d’être. 

 

Cocorosie1

 

«  La maison de mon rêve » CocoRosie (03) : Grand disque de folk poétique où les deux sœurs Casady, Sierra et Bianca, chantent des hymnes bricolés à la recherche des souvenirs de l’enfance. Un album unique et envoûtant, un rêve éveillé ! 

 

 

Fleetfoxes

« Fleet Foxes » Fleet Foxes (08) : Folk lunaire et aérien, harmonies vocales célestes, Americana, grands espaces et liberté. Ce groupe de Seattle a été la sensation de 2008, et à juste titre. Un disque sous influence des « Garçons de plages » et de Neil Young période « Harvest » !

 

 

Andrew_birds_2007_2

« Armchair Apocrypha » Andrew Bird (07) : On a réellement découvert ce prodige en 2003 avec son quatrième opus solo « Weather Systems », album au songwriting sobre et épuré. Quatre ans et cinq disques plus tard, Andrew parfume son folk d’épices rock et pop. Il est libre Andrew, il y en a même qui l’on vu voler ! 

 

 

 

Grizzly_baer_yellow_house_2006

« Yellow House » Grizzly Bear (06) : Un grand disque cosmique, hommage à l’esprit hippie des années 60/70. Le folk bucolique à la « Harvest » malaxé avec une pop complexe et psyché d’où émanent des harmonies vocales aériennes et envoûtantes. Une grande œuvre de transe pour voyager sans drogue, où il fait bon s’y perdre et s’y lover. 

 

 

 

Hermanedunegiant

« Giants » Hermane Düne (06) : Le duo franco-suédois étoffe leur son et enrichit ses orchestrations de cuivres et de rythmes ensoleillés afro-cubains. Un disque idéale le matin pour bien débuter la journée, comme l’ami Ricorée.

 

 

 

Animal_collective_feelsvynile_05

« Feels » Animal Collective (05) : Ce collectif à géométrie variable est la formation indie la plus novatrice et aventurière du moment. Rythmes transes, chants tribaux, mélodies psychédéliques, sons électro déviants pour ce septième et meilleur disque du « collectif animal » ! 

 

 

 

 

Trouble

« Trouble » Ray Lamontagne (04) : C’est un disque anachronique, suranné. Du folk à l’ancienne, mais interprété de façon moderne. Un disque où démons, errance et trouble côtoie la rédemption. Du folk rock teinté de soul, avec la voix rauque de Ray. 

 

 

 

 

Beirut_the_flying_club_cup

« The flying club cup » Beirut (07) : Zach Condon, tête pensant de Beirut, est un multi instrumentistes de génie (chant, ukulélé, trompette, accordéon, batterie). Sa musique est comme sortie d’un film de Kusturica où une fanfare punk joue des hymnes traditionnelles des pays de l’Est, pendant qu’au fond de la salle, Yann Tiersen égraine quelques accords sur son ukulélé ou au piano ! Un artiste à suivre de près. 

 

 

Feist_the_reminder

« The Reminder » Feist (07) : Encore une femme touché par la grâce. Digne successeur de "Let it die" (2005), un disque somptueux et aérien où se mêle folk, pop, rock et même gospel. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 ou Chico+ - dans diverses playlists !! Folk-songwriting
commenter cet article

commentaires

Eric 18/02/2009 11:38

Hermane Dune, Fleet Foxes, Andrew Bird ou Beirut (dans la catégorie "nouvelle vague"), des albums qui m'ont tapé dans l'oreille à la première écoute, qui tiennent la distance et où sensations, émotions, plaisir d'entendre restent intacts malgré les écoutes répétées!! Très bon choix! Et puis "Harvest" de Neil Young...un must, et quelques petites choses que je ne connais pas bien, donc à découvrir...

Alex 17/02/2009 13:21

Belle selection :)
Faudra un jour que je me penche sur les Moldy Peaches que je ne connais absolument pas...

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche