Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 20:16

JulienDore-2010.jpg

 

« Bichon » Julien Doré (2011)

 

Dès ses premières apparitions télévisuelles à « La Nouvelle Star », avec ses reprises dantesques (« Moi Lolita » reste un modèle transcendantale de l’originale), ses références extras (Marcel Duchamps, Guy Debord, Herman Düne, etc.) et son univers très marqué, j’ai su que l’on tenait là un talent unique, un artiste, un vrai. A ma grande surprise, il a gagné cette émission (et surtout l’admiration du public indie), extraterrestre en son sein comme un loup dans la bergerie (voir l’article que j’avais écris pour le blog Christorama ici : link).

Il a ainsi pu sortir un premier album très personnel en 2008, l’excellentissime « Ersatz » (n°17 top disques perso 2008). On peut dire que j’ai suivi en direct l’évolution de Julien Doré. J’ai eu, on a eu la chance de le voir éclore ce talent, grandir pour s’affirmer totalement. Et trois ans plus tard, le voici de retour, plus flamboyant que jamais, avec « Bichon ».

Comment allait-il passer le cap décisif et difficile du second album ?? Allait-il confirmer tout les espoirs placés sur lui ou au contraire faire du sur place, voir pire s’effondrer ?? Et bien, je vais être direct : « Bichon » est un très grand disque et Julien Doré s’affirme comme un auteur français majeur sur lequel il faudra désormais compter.

 

Dans les années 70’, un slogan très connu disait : «  En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ». Et il en a justement des idées Julien. Ca bouillonne, ça foisonne même dans son cerveau tellement il en a !

 

A nouveau pour ce disque, Julien joue de la guitare, chante, compose et écrit. Il s’est aussi parfaitement entouré, formant un Super Band de musiciens virtuoses. Arman Méliès (« Casino » 08), déjà présent sur le premier disque à la guitare (au jeu tout en subtilité), Julien Noël aux claviers, Laurent Bardainne au saxophone et une section rythmique d’enfer : Laurent Vernerey à la basse et Vincent Taeger à la batterie et percussions. Mais aussi comme sur « Ersatz », il y a les duos, parfois très inattendus comme « Homosexuel » avec……Yvette Horner (oui, oui, c’est bien elle !!) à l’accordéon, la belle et éternellement jeune Françoise Hardy sur le très poétique et planant « BB Baleine » puis la chanteuse/danseuse/comédienne algérienne Biyouna pour 2 morceaux, « Bergman » et « Wrong », titre présent sur le deuxième disques bonus. Ce super band accompagnent magnifiquement Mister Doré qui alterne passages chantés, toujours de sa voix suave, rauque et sensuelle avec des passages plus parlés façon talk-over qui se prête totalement aux morceaux.

 

Avec lui, la chanson française devient un joli bordel dont il aurait ouvert tout grand les fenêtres afin de laisser entrer les influences les plus diverses. Ainsi la chanson partouze allègrement avec l’électro tendance Trip Hop et electro-pop, le Folk, la Pop ou le Rock.

Surréaliste, dadaïste, conceptuel (à la Duchamps), sensuel voir érotique cru ( écoutez certaines paroles), références arty, jeux de mots, poétique et onirique : Ainsi pourrait on, en partie, définir l’univers de ce disque. Et une petite dose de kitch (la pochette, le titre) pour compléter le tableau.

La production du disque est particulièrement travaillée, chiadée et inventive. Elle met très bien en relief les arrangements pour faire rayonner chaque titre. Déjà à bord sur « Ersatz », c’est Renaud Letang, producteur au casting XXL (Feist, La Rumeur, Katerine, etc.) qui s’en est chargé ainsi que du mixage.

 

En passant parfaitement le cap fatidique du second album, Julien Doré confirme toute l’étendu de son talent et impose son univers hors norme si personnel. Et n’en déplaise à certains qui trouve ce disque trop proche de Katerine (notamment la pochette ??) et de Gainsbourg (surtout l’année des 20 ans de sa disparition ??), « Bichon » est un des meilleurs albums français de l’année.

Alors, quand on vous disait qu’en France, on n’avait pas de pétrole mais qu'on avait des idées....en voici la preuve éclatante !!!!

Mon avis : * * * * * *  * (5*)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 - dans chanson-rock français
commenter cet article

commentaires

Charlu 30/04/2011 22:52



Ouaih Francky, ça fait du bien de lire une chronique sur cet album. J'ai hésité, je sais pas pourquoi, mais je le trouve tellement bon du début à la fin . Je partage tout 100% avec toi. 
Bon, je l'ai joué un peu light, fainiasse..mais bon, vacances vacances..


Merci d'être là amigo.


 


Charlu



Francky 01 01/05/2011 17:21



Hello Charlu et merci à toi de ces compliments qui me touchent énorméments.


"Bichon" est vraiment un superbe disque et Julien Doré un artiste que j'admire beaucoup. Il a vraiment su
s'affranchir de l'étiquette Nouvelle Star de par son univers, son talent !! Comme quoi, même si je suis le premier à critiquer ce genre d'émission, elle peut parfois révéler de vrai
talents : Olivia Ruiz, lui, Soan, etc...


A + amigos et merci d'être là toi aussi



mmarsupilami 24/04/2011 22:10



Il est clair qu'il sera toujours en équilibre entre la façon dont il s'est fait connaître et ce qu'il est vraiment. Ayant choisi mon camp, sa récente apparition chez
Ruquier (insomnies!) me le rend encore plus cher ainsi que les photos d'une de ses prestations scéniques (Festival Ardentes, 2009) que je m'empresse de poster sur les blogs un peu trop neu-neu
(ce qui n'est pas ici le cas, hein!!!  :-D


http://mmarsup.blogspot.com/search/label/Julien%20Dor%C3%A9


Me reste plus qu'à écouter ce Bichon!



Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche