Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 19:51

SunAraw&M.GeddesGengras-meetTheCongos-2012-FRKWYS-Vol.9SunAraw-2012-TheInnerTreaty

Sun Araw & M.Geddes Gengras meet The Congos - FRKWYS Vol.9 Icon Give Thank (RVNG) + The Inner Treaty (Drag City) 2012

 

 

L’an passé, on avait quitté Cameron Stallone alias Sun Araw avec « Ancient Romans », un album orienté Space rock/Psyché-Rock, véritable trip Hypnagogique dans la Rome antique. Il avait laissé de coté sa marque de fabrique, c’est à dire ce dub au son tropical et crasseux, martyrisé par un rock noisy et psychédélique.

 

On l’a donc retrouvé en ce début d’année, errant un joint au bec sur une plage de Jamaïque, après l’enregistrement du volume 8 de la série des “FRKWYS” avec M. Geddes Gengras (ami et musicien au sein des Pocahaunted, Robedoor, etc..) & The Congos. Ces sessions studio étaient comme un voyage à la source originelle de son style musical de prédilection. Mais le lieu (la Jamaïque, terre du Reggae et du Dub) ainsi que le groupe The Congos (Cameron les admirait déjà ado) auraient pu facilement devenir des éléments de fantasmes écrasants pour la créativité de Cameron Stallone. Mais la collaboration ayant été réelle et totale, chacun pu apporter un peu de son univers dans le résultat final. Sun Araw réussi à imprimer sa patte sur chaque morceau, offrant une relecture Psyché-noise au Dub et même au Reggae le plus roots des Congos !!

 

Visiblement très inspiré cette année, il vient tout juste de sortir un second disque, en solo cette fois « The Inner Treaty ». Et dès le premier titre Out Of Town, on sent que cet album sera sous influence jamaïcaine. Chacune de ses compositions dégagent de fortes effluves de ganja, de soleil et d’exotisme. Mais loin des clichés pour cartes postales ou autres dépliants d’agences de voyages, le disque montre plutôt la face abstraite du Dub. Sun Araw nous en propose une relecture psychédélique et une distorsion hypnagogique, sorte d’Abstract-dub. Fidèle à la Sun Araw touch, les sonorités sont retravaillées, bidouillées et triturées en mode lo-fi. Comme pour « Ancient Romans », le mastering a été confié à un spécialiste du psychédélisme sonique et en science du drone, l’ex-Spacemen 3 Sonic Boom.

 

Malgré tout, les ambiances sont quand même beaucoup plus joyeuses que sur ses anciens albums comme le tropical « On Patrol » (2010) ou l’expérimental « Beach Head » (2008). Possédant une grande ouverture d’esprit, il s’aventure même sur les terres du Free-jazz en reprenant un morceau de Pharoah Sanders « The Summum ».


De disque en disque, Sun Araw développe un univers personnel et atypique, s’inspirant autant des musiques noires (afro-américaines) que du rock expérimental et du bruit blanc. Sa musique est un formidable support d’exploration de l’âme humaine (toujours ludique, jamais chiant), de sa complexité et ses morceaux sont de véritables mantras mystiques et psychanalytiques. En tout cas, son Art vole haut, très haut, de plus en plus haut même, au sommet de l’extase et de l’excellence !!!

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche