Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 18:12

CANT-2011-DreamsComeTrue.jpg

« Dreams Come True » de Cant [Warp] (2011)

Note : * * * * * *   *

 

"Chris Taylor s’est évadé de Grizzly Bear !!!"

 

Non ce n’est pas le titre d’un fait divers relatant l’évasion spectaculaire d’un prisonnier mais tout simplement l’introduction de cette chronique, un brin humoristique je vous l’accorde. Evadé, le terme est un peu fort et exagéré mais Chris Taylor a bien quitté sa maison (jaune) natale le temps d’un nouveau projet musical nommé Cant.

En plus d’être musicien au sein de Grizzly Bear (basse, clarinette et électronique), Taylor est aussi le producteur virtuose des superbes « Yellow House » (2006) et « Veckatimest » (2009). Mais ce talent de « metteur en son », il l’exerce aussi pour d’autres artistes comme Dirty Projectors (« Bitte Orca » 2009) ou Twin Shadow Forget » 2010). C’est d’ailleurs ainsi qu’il l’a connu avant de devenir son nouveau coéquipier de jeu artistique.

Cant est un donc un duo composé de Chris Taylor et Twin Shadow, deux artistes évoluant dans des univers différents mais nullement contradictoires (pop-folk psychédélique pour C.Taylor/Grizzly Bear et électro-pop/chilwave pour Twin Shadow). Des sources d’inspirations différentes, se nourrissants entre elles et se complétant afin d’enfanter d’un organisme musical hybride et original à la virtuosité stupéfiante.

Malgré que ce soit le projet de Chris Taylor, il n’est jamais question de folk avec Cant, comme on aurait pu aisément le penser. L’electro pop psychédélique serait plutôt la base de leur son, leur empreinte stylistique. Mais cette pop futuriste part allégrement ailleurs se faire la belle, vers d’autres contrées, d’autres genres.

Les morceaux alternent Jazz funk (« The Edge »), Chillwave (“Bang”), ballade piano (« Broken Collar ») ou encore Dream pop progressive avec montées hypnotiques (« She Found A Way Out »). Il commence très, très doucement avec voix susurrée et guitare étouffée pour progressivement monté en puissance jusqu’au final explosif, à l’image du feu d’artifice de le pochette. Suit « Answer », du même acabit. Après ce titre, le groupe se frotte au rock électronique de Radiohead. Deux morceaux revisitent même leurs « Kid A » mais en mode plus psychédélique et éthéré : « Dreams Come True », saturé de sons stridents et de basses baveuses, sorte de tourbillon sonique puis « Rises Silent ». Ces deux compositions n’auraient pas juré sur le chef d’œuvre des anglais. Arrive le final « Bericht », avec juste son piano et sa voix languissante, autre superbe clin d’œil au quintet d’Oxford.

 

Avec « Dreams Come True », Chris Taylor réalise ainsi avec Twin Shadow, son premier album sans Grizzly Bear. Un album solo mais en duo donc. En y apportant chacun son univers pour n’en retenir que l’essentiel, Taylor et Twin Shadow ont produit un très grand disque d’électro-Pop psychédélique aux ambiances éthérées. « Dreams Come True » devrait séduire autant les amateurs de musique électroniques que d’indie rock, de dance floor que de canapé. Et on devrait sûrement le voir réapparaître en fin d’année, lors des traditionnels bilans.

 

Leur premier clip, le single « Dreams Come True », a été réalisé par........…David Lynch

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche