Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 22:38

RayLamontagne-2010.jpg

« God Willin´ & The Creek Don´t Rise” de Ray Lamontagne & The Pariah Dogs (2010) RCA

 

Six ans et quatre albums plus tard depuis sa découverte, Ray Lamontagne nous offre sa nouvelle livraison, « God Willin´ & The Creek Don´t Rise », un disque de retour vers des paysages musicaux plus Folk.

 

Comme je le disais donc, Ray Lamontagne est apparu dans le paysage musical en 2004 avec “Trouble”, un disque de Folk suranné et anachronique tant on aurait pu le prendre pour une réédition d’un chef d’œuvre oublié des années fin 60's, début 70's. Un disque qui rappelait le Folk-rock de la meilleure époque Neil Youngiène ou du Bob Dylan d’après sa rencontre avec la fée électricité. Ma critique ici : Que Lamontagne est beau et "Trouble" !!!

 

Quatre albums en six ans, soit une production au rythme métronomique et régulier d’un tout les deux ans : « Trouble » en 2004 donc, « Till the Sun Turns Black » en 2006, « Gossip In The Grain » en 2008 (n°5 de mon top disque 2008) et celui-ci en 2010.

Alors, ce cru Lamontagne 2010, quand est-il ? 2010 est-elle une grande année ou au contraire médiocre ? Autant le dire tout de suite, ce « God Willin´ & The Creek Don´t Rise » ne m’a nullement déçu sans être révolutionnaire pour autant : un disque 100 % Lamontagne ! Mais fini, comme disait Bashung, le voyage en solitaire. Cette fois, il s’est entouré d’un véritable groupe qu’il à même crédité avec son nom, sur la pochette de son album : Ray Lamontagne & The Pariah Dogs.

 

« God Willin´ & The Creek Don´t Rise » commence sur les chapeaux de roue avec « Repo Man », un morceau au tempo funky endiablé, au groove terriblement dansant, le genre de titre qu’aurait pu écrire James Brown période 70’ ! Et avec son habituelle voix rocailleuse, au grain si chaud et sensuel, le morceau n’en n’est que meilleur. Mais cette ouverture funky au groove dance est trompeuse et ne résume nullement le disque qui marque un retour vers un folk plus apaisé, plus proche de son premier album “Trouble”. S’enchainent alors les neuf autres titres du disque, beaucoup plus calmes, alternance de balades folk et d’autres plus rock. Neuf courts voyages musicaux qui nous entrainent aux confins de l’Americana et de son folklore.

Car quand j’écoute Ray Lamontagne, je croirais entendre un troubadour des temps modernes. Je m’imagine assis aux coins du feu et Ray, avec sa guitare, sa suave voix et ses musiciens, me conter des histoires de cowboys égarés dans cette terre américaine devenus trop moderne pour eux. Des histoires de losers, de peines de cœurs, de mort, d’amours, de rédemption, de vie quoi !

Son Folk, mâtiné de soul et de funk, chanté de sa voix rauque, possède une puissance onirique inouïe, une capacité à nous faire voyager au sein des grands espaces de la nation Americana. En digne héritier d’une tradition folk ancestrale, Ray nous emmène à chaque fois au cœur des plus hautes cîmes, des plus hautes montagnes. Ou plutôt......de La montagne !!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Folk-songwriting
commenter cet article

commentaires

Blake 22/10/2010 21:49



En effet, écouté avec du retard, voici rien que du classique, mais de grande qualité et qui fait grand bien à mes oreilles parfois gâtées par les branchouilleries pop de passage ...


Quel calme et beaucoup d'espace dans ces folk songs apaisées... Je devrai aller plus souvent à LaMontagne



Francky 01 23/10/2010 11:35



Hello Blake.


Content que Ray Lamontagne te plaise. Son 1èr "Trouble" est tout aussi appaisé, le second plus groove "Till the Sun Turns
Black" et le 3ème "Gossip In The Grain", c'est un mix des 2 autres.


 



Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche