Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 02:16

expo-70-2012-HoveringResonance.jpg

 

« Hovering Resonance » d’Expo ’70 Sound Of Cobra (2012)

 

Note : * * * * * *   *

 

L’année est seulement commencée que déjà pointent les premières sorties de grands disques : le très attendu second album de Gonjasufi « M.U.ZZ.L.E » (dont je vais vite reparler) et « Hovering Resonance » d’Expo ’70 !

 

Pour rappel, Expo ’70 est à la base le projet musical de Justin Wright (guitare électrique, claviers et effets) qui est parfois rejoint par Matt Hill (basse et claviers) du « one man band » Umberto.

 

Expo ‘70 nous livre donc sa dernière création, fruit d’expérimentations et d’improvisations soniques, 100 % Avant-garde free !!! Libre, expérimentale et improvisée, la musique d’Expo ’70  l’est effectivement. Malgré une durée de 23 min, ce Maxi n’est composé que de 2 seuls titres, soit un par face comme au bon vieux temps des K7 et vinyles.

J’imagine aisément le bazar dans le studio lors des sessions d’enregistrements du disque. Au sol, une batterie de pédales d’effets en tout genre que Justin Wright manipulait frénétiquement tout en jouant soit de sa guitare électrique (enchaînement de délicats arpèges en une succession de notes répétitives) soit de ses claviers analogiques vintages type Moog, produisant ainsi des vagues soniques et des drones cosmiques lors de ces deux longues plages méditatives. On navigue alors entre Space rock céleste, Ambiant drone et néo-psychédélisme atmosphérique.


Le premier morceau, au titre éponyme du disque, est une longue errance (+ de 15 minutes), un voyage immobile et onirique où le bourdonnement est roi. Malgré son absence de rythme et son extrême répétitivité, je le trouve très prenant et captivant, ce qui n’est pas toujours le cas avec nombre de morceaux arythmiques.


Pour le second, « Moon ragga », le schéma est différent. Un coup de gong retentit comme pour annoncer le début du voyage. Bourdonnements, sonorités aux fréquences modulées sont très vite accompagnés par une rythmique répétitive émanant d’un simple tambourin à clochette. Les drones et les diverses sonorités tournent en boucles. Régulièrement, des gongs sont martelés et diverses cymbales frappées, le tout vibrant et résonnant à travers ce magma sonique.


Enfin du rythme chez Expo ’70 où la plupart de ses morceaux (du moins, ceux que je connais) en sont généralement dépourvus. Dans sa musique, c’est le règne des drones, des boucles hypnotiques, des bourdonnements et des longues improvisations et expérimentations guitaristiques. Elle convoque à ma mémoire des groupes de Krautrock tel Harmonia ou Tangerine Dream et les travaux Ambiant de Cluster & Eno ! Et avec sa pochette au visuel et aux couleurs très rétro-psychédélique, je divague en plein décalage spatio-temporel, ne sachant plus très bien si je me trouve en Allemagne dans les années 70’ ou dans l’Amérique actuelle !!

Pour toutes ces raisons, « Hovering Resonance » s’est imposé à moi comme une des premières et excellentes surprises 2012 !

 

 

Toutes ces raisons......ce n'est pas totalement exact car il en est une autre qui a aussi joué sur mon avis. J'avoue que depuis quelques temps, j'arrive à écouter plus facilement, entièrement et même apprécier des oeuvres jugées auparavant par moi-même comme "difficile d'accès, expérimentales et bizarroïdes". Ce fût la même chose il y a des années avec le jazz "plus aventureux" où une période d'apprentissage a été nécessaire. 

Ainsi, Drone, Atmospheric-noise, Neo-Psychedelic, Free-rock, Experimental & Ambiant Pop, Noise-dub Psyché, Hypnagogic......tous ces styles me deviennent plus familiers. Et des labels comme Not Not Fun, Sacred Bones Records, Thrill Jockey ou Les Editions Mego deviennent de parfaits terrains de jeux pour assouvir ma soif de nouveautés et de découvertes. Mais ça, c'est totalement perso et ne modifie en rien les qualités intrinsèques de ce disque. Cela explique seulement pourquoi je parlais de surprise face à ce disque que je n'attendais pas du tout. Comme quoi !!!!  

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

charlu 08/02/2012 15:11


J'adore ce groupe Expo'70..des disques pas faciles à trouver... j'en ai un de chez Beta lactam ring, une perle, une bombe. Je savais pas pour celui là...je vais guetter, merci Francky

Francky 01 09/02/2012 00:42



Hello amigos.


Depuis quelques temps, je bloque sur Expo '70 !! J'aime son Psychédélisme hypnotique, ses drones cosmiques, ses guitares pleines d'effets, ses nappes soniques
très planantes et son Space rock atmosphérico-neurasthénique !! Il se dégage de sa musique une sorte de mysticisme païen, une transe méditative je trouve. Est-ce la Spiritualité
de la Musique, cette religion très personnelle "sans Dieu ni Maitre" ???  


En albums, j'en ai que certains de sa disco gargantuesque : "Black Ohms" (2008), "Awakening" + "Night Flights" +
"Sonic Messenger" (2 CD), tous de 2009 et ce derniers EP.


A +........... 



Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche