Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 14:17

2-2011-WetHair-InVogueSpirit

« In Vogue Spirit » de Wet Hair [De Stijl] 2011

Note : * * * * * *   *

 

Parmi les sorties de ces derniers mois rayonne d’une éblouissante obscurité un disque que l’on croirait avoir été enregistré au fin fond d’une (cold)cave humide et mal éclairée : « In Vogue Spirit ».

 

Wet Hair, c'est Shaun Reed (chant, claviers) et Ryan Garbes (percussions, batterie) qui ont déjà à leur actif 2 LP et pléthore de K7, EP ou Split album. Celui-ci marque une évolution plus « pop », moins expérimentale que par le passé.

Les morceaux d’ « In Vogue Spirit » sont construits sur une ossature rythmique ultra efficace, une solide fondation pour des arrangements simples, sans tape à l’œil, et des mélodies entêtantes. C’est une musique minimaliste, répétitive et envoûtante.

Ce qui frappe d’entré sur « In Vogue Spirit », c’est la rythmique. Hypnotique, répétitive et complètement addictive, elle est créée par une batterie martelant des beats rudimentaires, métronomiques et froids (on pense à Suicide, Can mais surtout à « Neu! 2 ») et une basse aux sons lourds, traînants et aux riffs faussement simplistes (très Joy division). Une section rythmique où basse et batterie sont en parfaite symbiose.

Malgré cette excellence du rythme, ce n’est pas la seule et unique composante musicale intéressante de ce disque. Il y a aussi les sonorités et les mélodies issues de claviers analogiques, tellement « cheaps » et vintages qu’on croirait qu’ils ont été dénichés dans des brocantes par Reed et Garbes. Ces « antiquités » produisent ainsi des vagues soniques hypnotiques très 70’ style krautrock, des mélodies rudimentaires ainsi que des drones. Ces mélodies sont de véritables ritournelles entêtantes qui, isolées de leur contexte, paraîtraient sûrement plus joviales.

Et il y a la voix…….Une voix grave, semblant surgir d’outre tombe, convoquant dans ce rituel païen le fantôme de Ian Curtis ou Jason Pierce période Spacemen 3.

 

En bref, un disque où règne un parfait équilibre entre pop et expérimentation, psychédélisme lancinant et rock sombre et hypnotique. Un disque qui risque fort de se retrouver dans les classements annuels de fin d’année. Et ce serait plus que mérité !!!!


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche