Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 17:47

NeilYoung5.jpg

 

Hier soir, j’ai mis en ligne ce post sur « Like A Hurricane », plusieurs versions. Ce matin, ne travaillant pas, j’ai re-visionné les deux vidéos du Loner, surtout la deuxième. Et là, je me suis rendu compte que je n’avais pas tout dis, qu’envahis par tant d’émotions musicales, il fallait que j’écrive. De plus, je repense à ce film que j’ai regardé ensuite hier soir, « La Route », adaptation plutôt réussie du roman de Cormac MacCarthy (dont j’aimerai vous reparler).

Cette seconde vidéo, extraite du film « Year Of The Horse » (Jim Jarmusch), est splendide (pas la piètre qualité visuelle mais la force dégagée). Elle commence par la fin d’un morceau (je ne sais plus lequel), passage très noisy, larsens et instruments malmenés, tout de bruit blanc et de fureur comme du My Bloody Valentine ou Sonic Youth. Et là, au milieu de ce chaos sonique, émergent ces premières notes à la pureté cristalline, immédiatement identifiable : celles de « Like A Hurricane », mon Neil Young préféré, avec « My My, Hey Hey (Out of the blue) » !

 

Un voile de douceur s’abat alors sur la scène et l’on saisit (tout comme le public en transe) que le grand moment d’apothéose du concert arrive. Mais le génie de Jarmusch, c’est qu’au début du chant de Neil, il superpose à cette image (par un magnifique fondue-enchainé) une autre issue du même morceau, mais dix plus tôt. Flash-back ! On voit le même Neil, cheveux longs, voix à l’identique et son fidèle groupe The Crazy Horse mais quelques années en moins. Et toujours la même puissance scénique se dégage. La magie opère et ce moment résume toute ma croyance et ce que j’aime en cette artiste.

 

Pour terminer le morceau, retour au chaos sonore du début, telle une boucle temporelle. Neil pose la guitare et manipule les énormes bougies posées sur la scène, tel un chamane dans un rite hypnotique sacré ! Comme le dit Jarmusch dans « Year Of The Horse » :

 

« Neil est à la fois le feu sacré et l'homme qui veille sur le feu sacré ».

 

Et la boucle est bouclée. « Rock’n’roll is here to stay » !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche