Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 17:23
Deux artistes virtuoses et novateurs, véritables expérimentateurs soniques et tous deux guitaristes de surcroit, ont eu une grosse actu en 2011. Je veux parler de Mark McGuire et Matthew Mondanile.
 
1.jpg2.jpg3.jpg
 

De Mark McGuire, c’est par trois fois que l’on a eu des nouvelles tout au long de cette année. La première en mai avec “A Young Person's Guide to Mark McGuire” aux Editions Mego. C’est une compilation (2 CD) gargantuesque regroupant des morceaux déjà sortis mais uniquement en K7 ou CD-R, quasi introuvables aujourd’hui, et ce sur la période de 2007 à 2010.  
Note : * * * * * *   *
 
Ensuite, il s’acoquina au duo Indie Poptronica Trouble Books pour l’élégiaque “Trouble Books & Mark McGuire” sorti en juillet chez Bark And Hiss, Wagon. L’alliance du jeu de guitare très personnel de McGuire avec les boucles hypnotiques de Keith Freund ainsi que la douce voix féminine de Linda Lejsovka est un pur délice. Ensemble, ils ont accouché d'un véritable petit bijou, d'une Dream pop Hypnagogic remplie de Drones cosmiques. 
Notes : * * * * * *  *
Et en septembre, se fut au tour de son magnifique album solo “Get Lost” de nous parvenir, toujours de chez les Editions Mego. Sur six titres d’une durée inhabituellement courte (à l’exception du dernier morceau de presque 20 min), McGuire tisse avec sa guitare électrique ou acoustique six petit canevas sonores à l’extrême raffinement, nimbés dans des ambiances telluriques, contemplatives et cinématographiques. On y entend des bruits de nature, les grands espaces, des vagues synthétiques issues de ses claviers analogiques et quelques fragments de voix éparses. “Get Lost” pourrait être la B.O d’un western poétique et mental. Mark McGuire a créé une sorte d’ambiant-folk onirique, une slow-pop psychédélique traversé de drones hypnotiques. En tout cas, une chose est sure : “Get Lost” est un compagnon de nuit idéal, un disque que l’on traverse comme un rêve éveillé.  
Note : * * * * * *   *
 
Extrait audio : The Invisible World” (“A Young Person's Guide to Mark McGuire  CD2) + « Alma » (« Get Lost  ») 
  
 
 
 
45
 


Matthew Mondanile a également eu une année productive. En janvier, sous le pseudo Ducktails, sa face la plus expérimental, il a publié l’album « III Arcade Dynamics » (dont j’avais déjà parlé rapidos ici «Sweet Jane» - «In The Swing», télescopage temporel sonore.. ). Seul avec sa guitare électrique, des effets et une boite à rythme rudimentaire,  il navigue dans des eaux calmes, entre ambiant instrumentale, pop de chambre, hypnagogic et pop psychédélique. Aux vues du résultat, Mondanile a sûrement créer cette œuvre tranquillos à la fraiche, bien à l’ombre d’un soleil écrasant, tant elle dégage chaleur estivale, calme et sérénité.  

Note : * * * * * *   *

Sa deuxième production, l’album « Days », vient d’être édité chez Domino. C’est le second LP de son groupe Real Estate, ce trio du New Jersey jouant une power pop dans la lignée de ses illustres ainés, les The Feelies, Field Mice ou The Pastels. Mais on pense aussi à des groupes plus récemment tels Best Coast et Surfer Blood. Des mélodies simples mais gorgées de soleil, des guitares ligne claire, des chœurs « oh oh ooh oh oh », des arrangements minimalistes mais ultra efficaces pour une indie pop/twee pop teintée de surf rock bucolique et élégiaque.
LE disque idéal afin de rentrer dans la grisaille automnale !!!
 
Note : * * * * * *   *
 
« Killin' The Vibe » (« III Arcade Dynamics ») + “It's Real” (« Days »)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche