Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 20:07

Neu!-1973-Neu!2

 

« Neu! 2 » de Neu! (1973) Brain records

Note : * * * * * *   *

 

1971 : Klaus Dinger et Michael Rother viennent de quitter Kraftwerft, insatisfait de la nouvelle orientation très électronique que prend le groupe. Ils fondent Neu! avec le désir d’explorer de nouvelles voies et pour fondement esthétique l’avant-garde et l’expérimentation, autant rythmique que sonore.

 

« Il y a eu trois grooves majeurs au cours des années 70’ : le Funk de James Brown, l’Afrobeat de Fela Kuti mais aussi le « Neu-beat » du groupe allemand Neu! ».

 

Ceci n’est pas une affirmation personnelle mais une citation du génie et visionnaire Brian Eno. Et c’est vrai qu’en matière de groove, Neu! explora une direction différente de celle emprunté par l’axe afro-américain Fela Kuti / James Brown, mais tout en étant aussi efficace.

Neu! c’est donc le duo Klaus Dinger (batterie, voix, guitare et claviers) et Michael Rother (guitare, voix et claviers). Mais le groupe possède un troisième membre, un homme de l’ombre très important, le producteur et ingénieur du son Conny Plank. Il produira tous leurs disques et contribuera aussi à façonner leur son, le fameux « Neu-beat » (et pas New-beat) dont Eno parlait.

Pour mieux appréhender cette œuvre et tenter de la comprendre, il est essentiel d’en connaitre la genèse.

1973 : En entrant en studio avec le fidèle Conny Plank pour donner une suite au premier album (« Neu! » 1972), le duo n’imagine pas qu’il va s’embarquer pour ce qui va devenir une odyssée créative tumultueuse, aboutissant sur cette œuvre O.V.N.I et avant-gardiste, aujourd’hui culte en matière de bizarrerie sonique.

Pendant les sessions studio, leur label Brain fait faillite et ils n’ont alors en leur possession que 20 minutes de nouveauté (la face A).

Lâchés et sans argent, au lieu de getter l’éponge, Neu! a la géniale idée de retravailler la matière sonore qu’ils ont déjà enregistré pour (re)créer de nouveaux morceaux et ainsi finir l’album, c’est à dire la face B. Ils vont déployer des trésors d’inventivité, notamment inspirés par les techniques de la musique concrète : montage, découpage et remontage des bandes existantes, « proto-sampling », accélération, ralenti, changement de tempo et divers autres effets sont utilisés. Optimisant au maximum les possibilités du studio, ils vont recréer à partir des morceaux existant et ainsi réaliser des sortes de remix, peut être les premiers de l’Histoire.

Coup de génie ou escroquerie artistique ?? Le débat reste ouvert !

La pochette de ce disque est à l’image des mésaventures de son enregistrement. Sorte d’esthétique du recyclage, elle reprend simplement celle du premier album (même fond blanc, même lettrage pour le nom du groupe) en y apposant simplement en plus un gros chiffre 2 rose dessus. Voici comment le visuel et la musique donc la forme et le fond sont en total adéquation.

Dès l’introductif « Fur Immer ( Forever ) », folle cavalcade chevaleresque de + de 11 min, le ton est donné : Dinger frappe sec ses fûts et martèle des beats métronomiques supporté par les accords entêtant de Rother. Le morceau, par sa rythmique infernale, ultra répétitive et robotique ainsi que son travail sur le son, peut être considéré comme le premier titre de Techno minimaliste, sorte de proto-Techno avec 20 ans d’avance. Et le reste oscille entre titres à prédominance rythmiques et dérives sonores ambiant et expérimentale.

Autant dire que « Neu! 2 » fut un bide commercial à sa sortie et incompris du public. Mais ce disque inspirera des générations entières de musiciens et sera La Matrice pour de nombreux futurs styles à venir. Punk, Post-punk, Space rock 80’ (ex : Spacemen 3) mais surtout les musiques électroniques types Techno et même le néo-Psychédélisme actuel (l’exemple récent le plus marquant est « In vogue spirit » de Wet Hair sorti cette année), tous viendront s’abreuver à cette source d’inspirations intarissable. Tous doivent quelque chose à « Neu! 2 » comme au suivant « Neu! 75 ». 

Je viens de vous parler de « Neu! 2 » plus particulièrement mais entre celui-ci et le suivant, j’aurais du mal choisir. « Neu! 75 » est certainement un des premiers disques punk et on peut aussi y entendre les échos rugissants du Post-punk à venir.

Neu! est un groupe fondamental et essentiel dans l’Histoire de la musique. Malgré qu'il soit étrangement méconnu, sa descendance est immense..........et intemporelle. « Neu! 2 » est devenu une référence expérimentale sonore absolue. Et depuis un certain jour de mars 2008 avec la tragique disparition de Klaus Dinger, il est devenus comme un testament musical légué à des générations entières de musiciens explorateurs.

 

Titre n°1 "Fur Immer ( Forever )"

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Krautrock-Psyché
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche