Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 21:32

BonniePrinceBilly-2012-now-here-s-my-planEP.jpg 

« Now Here's My Plan » EP de Bonnie Prince Billy Drag City (2012)

C’est en 1993 qu’on a vraiment découvert Will Oldham avec ce disque au titre pessimiste, "There Is No-One What Will Take Care of You", qui allait révolutionner les musiques traditionnelles américaines. Dans cette quête insensée, il ne s’était pas lancé solo mais avait formé un groupe avec certains musiciens ayant passé leur jeunesse au sein de Slint (le mythique combo Post-rock/Hardcore). Son nom, Palace Brothers. Il deviendra une véritable « franchise Indie » sera décliner en diverses variations : Palace, Palace Music, Palace Song. Dans ce premier disque (et les suivants), on trouvera pêle-mêle du Blues défroqué pour ploucs et culs terreux, du Folk en guenille, de la Country désaxée et de l’Indie rock bricolo, le tout en mode lo-fi, semblant avoir été enregistrés au fin fond d’une grange. Une musique à l’odeur de campagne, d’Americana et de grands espaces mais polluée par l’urbanité frénétique d’un Indie rock mal fagoté.

Ce n’est qu’à la toute fin du siècle passé que Will adoptera le pseudo de Bonnie Prince Billy à l’occasion un disque d’indie Folk crépusculaire et gothique (« I see a darkness »). Très prolifique, il n’a jamais arrêté d’enchaîner les projets (albums, live, split, collaboration, disque en duo, etc.), au rythme de croisière d’un disque par an, au minimum.

Après un « Wolfroy Goes To Town » l’an passé, Bonnie Billy revient avec cet EP où il revisite six morceaux issus de son vaste répertoire, allant de 1996 à 2009. Ainsi, il nous propose une balade à travers 13 années de création mais retravaillées, réorchestrées et réinterprétées pour l’occasion. Pour l’enregistrement et la production, Will a eu la bonne idée de confier le job à Steve Albini (Pixies, Nirvana, PJ Harvey). En 1995, pour le chef d’œuvre "Viva Last Blues" sous l'appellation Palace Music), Steve Albini avait boosté la Country-folk de Will par un son plus punchy, plus Rock...presque Slowcore ! Le résultat fût à la hauteur de la rencontre. D’ailleurs, cette collaboration reste pour moi THE disque de Will Oldham.

On démarre le voyage musical par la Country de « I don’t Belong to Anyone » (du récent « Beware ») et sa voix féminine sensuelle, son piano bastringue et ses guitares rock. S’ensuit une balade folk très calme. Idem pour « No Gold Digger » et ses arpèges et notes de guitares cristallines. On hausse le ton à mi parcourt avec « After I Made Love to You” (issu du magnifique LP « Ease Down The Road » 2001), ballade folk s’envolant par la voix habitée de Bonnie et les assauts “soft” de sa six corde. Arrive enfin le chef d’œuvre « I see a Darkness », titre emblématique d’un album éponyme qui a annoncé le renouveau du folk des années 00’s !! Le disque se termine sur « Three Questions » (« Master And Everyone » 2003), titre slow Country-folk et guitare slide dont Bonnie à le secret, chanté en duo avec la voix sensuelle de Angel Olsen comme sur d’autres titres.

 

Loin de n’être qu’un bouche trou estival dans la disco de Will, « Now Here's My Plan » est un magnifique album court. De plus, il s’avère être un "véhicule" idéale afin de parcourir 13 années de création au sein d’un univers si original. Y’a pas à dire, il a vraiment la classe et c’est vraiment un Prince ce Bonnie Billy !!!!!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Folk-songwriting
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche