Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 15:03

C’est suite à un post sur l’excellent blog de Joseph Ghosn que j’ai décidé de faire cette playlist. Mais réaliser une liste sur ce groupe est complexe et casse-gueule car leur discographie est énorme (plus de 28 albums studio + autant de lives, compilations, Maxis et autres B-sides) et se compose du pire comme du meilleur !

Du premier album studio « Live at the witch trials” (enregistré et mixé en deux jours en 1979) au dernier “Your future our clutter” (2010), leurs disques brassent quantités de styles musicaux , d'évolution et leur discographie se décompose en plusieurs périodes bien distinctes. Il est donc difficile (voir impossible ??) de faire l’unanimité sur leurs meilleurs albums car chaque fan du gang à ses disques préférés à lui !

Mais en toute subjectivité et choix personnels assumés, la voici par ordre chronologique.

 

1 - La période dite expérimentale

 

Grotesque cover.jpg 5 Grotesque (After The Gramme)(1980), ou le commencement de la période dite expérimentale qui donnera ainsi ces lettres de (basses) noblesses au post-punk. Album ultra influent pour le rock indé à venir (80 et 90). D’ailleurs, un titre fera beaucoup parler de lui : « The containers drivers » car il sera repris (ou plagié selon Smith) par le groupe Pavement avec « Conduit for sale » sur leur premier album « Slanted and enchanted ». Même le mouvement naissant hip hop y puisera quelque chose. Ben oui quoi, le spoken-word hystérique et déjanté de Mark E Smith n’est-il pas l’équivalent du flow du futur rap hardcore ? Niveau musique, c’est l’enfilade de styles : Post-punk, garage rock, cold wave, new wave, krautrock, (dark) rock psychédélique destroy, blues cradingue, etc….The Fall en roue libre !!!

 

 9 « Slates-A Part of America Therein » (1981) : Pas mon préféré mais MA première rencontre avec l’univers de The Fall, le cd par lequel je les ai découverts. Rêche, minimaliste, répétitif, post-punk, brayard, bref, du The Fall des tous débuts. En fait, c’est la réunion sur 1 seul cd de 2 disques, le maxi 6 titres « Slates » et le live « A Part of America Therein », tout deux de 1981. Conseil : Préférez donc cette double version cd.

 

Hex Enduction Hour.jpg 8 « Hex, Enduction Hour » (1982) : Quatrième albums studio, sommet créatif et dernier de la période expérimentale. En maître de la section rythmique (une des constantes du groupe avec les incessants changements de line-up dût au caractère dictatorial et odieux de Smith), ils intègrent même un deuxième batteur. Ainsi, Karl Burns viendra renforcé la frappe énergique de Paul Hanley. LE disque que beaucoup considèrent comme UN DES PREMIERS CHEF D’ŒUVRES DU GROUPE !

 

La suite au prochain post (faute de place)..................

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche