Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 15:54

Période dite pop (mais pop version The Fall)

 

Perverted by Language.jpg 7 « Perverted by Language » (1983) : Arrivée de Brix aux claviers qui deviendra Madame Smith et le groupe, sous son influence, s’essayera même pour la première fois à la « pop musique ». Mais rassurez-vous, la plupart des titres portent encore les stigmates de la période expérimentale et avant-gardiste pas encore digérée ! Conseil : Achetez la version cd qui comporte 2 disques avec les mêmes titres mais soit remixés, soit en version live. Deux pour le prix d’un !!! La pochette inspirée de Francis Bacon est de Claus Castenskiold, excellent dessinateur Suédois qui fera aussi celles de « The Wonderful And Frightening World Of The Fall » et « This Nation’s Saving Grace » !!

 

The Wonderful and Frightening World of The Fall.jpg 4 « The Wonderful And Frightening World Of The Fall » (1984) : Changement de label et arrivée du producteur John Leckies (futur Stones Roses, Radiohead) qui influencera fortement le virage pop amorcé avec « Perverted by Language ». Plus « pop » donc mais aussi électro-new wave et post punk. A noter que le titre « Elves » copie quasiment, à la note près, le mythique riff de « I wanna be your dog » de The Stooges. Hommage ou pillage ?? Smith égal à lui-même, démentira formellement ! Autres excellents titres, le « Oh ! Brother » et « God Box » très dark wave post-punk ! Perso, L’ALBUM DES ANNEES 80’ QUE JE PREFERE ! Optez (encore une fois) pour la version cd qui comporte 16 titres (au lieu de 9 avec le vinyl original). 

 

This Nation's Saving Grace.jpg 6 « This Nation’s Saving Grace » (1985) : Pourtant dans la lignée du précédent « The Wonderful And Frightening World Of The Fall” avec lequel il reprennent la même recette, celui-ci est unanimement reconnu comme un des chef d’œuvres de The Fall ! Peut-être qu’il contient quelques titres un cran au dessus. Et c’est quoi cette recette ? Pop Fallienne, post punk cradingue, électro new (dark) wave, lignes de basses irrésistibles, batterie martiale et mélodies imparables, riffs de guitares assassins et, cerise sur le gâteau, Mark E Smith au sommet de sa forme pousse son spoken-word à son zénith ! Et toujours John Leckies aux manettes. Quand même, quelle classe ces anglais.

 

Suite et fin au prochain post.........

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche