Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 00:48

Avant-propos

Le Krautrock est entrée pleinement dans ma vie dans le milieu des années 00’. Mais bien des années avant, chaque fois que je découvrais un nouveau style musical - que se soit le Post-punk, la Cold Wave, le Néo-Psyché 80’s ou même la Techno ou l’Electronica/Ambiant (en bref, toutes les musiques électroniques émergeantes) - leurs grands représentants citaient en sources d’inspirations et comme influences majeurs certains albums ou groupes estampillés « Krautrock ». C’était le cas pour The FallJoy Division/New OrderNurse With WoundSpacemen 3Stereolab, nombres de créateurs et Dj’s Techno/Electronic 90’s ou plus récemment Expo ’70Umberto et toute la clique proche du label Not Not Fun. J’ai alors vite compris, même avant de le connaître réellement, l’importance et l’énorme rayonnement de ce courant stylistique majeur.

Mes tous premiers disques Krautrock acquis furent "Tago Mago" (Can, 1971) et "The Man Machine" (Kraftwerk, 1978). Deux versions pour deux approches différentes de ce style musical. D'un coté un double album gargantuesque, rock, Psyché et Expérimental et de l'autre, un album plus "électronique" (ou proto-électro). Ils s'avérèrent de bonnes portes d'accès pour pénétrer au sein de ce mouvement protéiforme, expérimental et ambitieux. Malgré ma relative ancienneté, j'ai vraiment plongé au cœur de ce mouvement musical ces quatre dernières années. Je fus même pris d'une boulimie de Kraut, cherchant à dénicher des perles rares ou des groupes moins régulièrement cités.   

Comme je l’ai fait pour le jazz Quelques albums de jazz incontournables, suite…  ou Quelques albums de jazz incontournables !! ), je vous propose ma sélecta totalement subjective des albums Krautrock qui me plaisent le plus. Pour cette première partie, j’ai fait le choix de ne mettre qu’un seul disque du même groupe et des albums ratissant un large spectre stylistique : Krautrock bien sur mais aussi Kosmiche Musik, Space rock, Jazz rock, Proto-électro……….En route donc vers ces témoignages musicaux d’une époque passée où, dans une Allemagne coupée en deux, des artistes totalement inspirés emmenèrent le Rock vers des contrées inexplorées. (Classement par ordre alphabétique).

   

AnnexusQuam-1970-Osmose « Osmose » - Annexus Quam (1970) : En quatre morceaux, 2 courts « format pop » (3 à 4 min) et 2 beaucoup plus longs « format jazz » (10 et 18 min), Annexus Quam explore des paysages soniques inouïs et éclectiques en fusionnant Krautrock,  Psychédélique, Avant-garde et expérimentations Jazz. Nappes cosmiques, claviers vintages, cuivres et guitares free, travail de production élaboré, alternance de passages calmes et planants avec de brusques envolées lyriques….Tel est le vaste programme de ce premier disque d’Annexus Quam à la pochette aussi bizarre et somptueuse que sa musique ! Une œuvre méconnue, à (re)découvrir de toute urgence !!!!!! 

 

       

AgitationFree-1972-Malesch « Malesch » - Agitation Free (1972) : Le Krautrock devient Space rock. Cosmique certes, mais cette musique est aussi tellurique, mystique et ethnique. Agitation Free a été très marqué par ses nombreux voyages, notamment en Inde, et ses créations en portent les traces. Orientale, maghrébine ou indoue, autant d’influences que le groupe infuse dans son rock « spatial ». Dérives soniques et ses errances bruitistes pour une fabuleuse épopée musicale et Psychédélique !!! Son album suivant est tout aussi recommandable (« 2nd »). A noter qu’ils se sont reformé et joueront à Paris en mars 2012. 

 

 

Can-1972 « Ege Bamayasi » de Can (1972) ou quand le Krautrock rencontre le jazz d’Electric Miles (période « Bitches Brew ») !!! Sur cet album, Can rend sa musique plus accessible en y intégrant des touches « Pop ». Mais en y insérant aussi des parties très jazz rock, il réussie le difficile pari de créer une œuvre navigant autant entre expérimentation et musique populaire !!! Pari payant car « Ege Bamayasi » fût le plus gros succès commercial de Can. Et avec sa photo de boite de conserve customisée, la pochette est presque une œuvre Pop Art à la Andy Wahrol. Musique et visuel réunis : une œuvre d’Art totale ???

   

 

Cluster-1975-Zuckerzeit Zuckerzeit” - Cluster (1974) : Cet album est un peu l’opposé de son prédécesseur « Cluster II », sa face opposée, son Yang. Les deux premiers disques de Cluster étaient beaucoup plus complexes et atmosphériques, les ambiances Dark et les drones oppressants y régnaient. Celui-ci est plus immédiat, direct, électronique et joyeux, presque « Pop » ! Bien que plus accessible, il est malgré tout avant-gardiste car, à la première écoute, on jurerait entendre une production d’Electronica 90’. Certains titres sont même proto-Techno, sorte de Matrice primale pour la musique électronique des décennies à venir.

 

   

 

Deuter-1972-Aum-folktronicanewage-.jpg Aum” – Deuter (1972) : voir ma chronique ici :  « Aum » de Deuter

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche