Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 20:49

cover

 

Sweet Heart Sweet Light de Spiritualized [Double Six records/Fat Possum] 2012

 

Lettre à Jason Pierce. 

 

Cher Jason Pierce, cela faisait pas mal de temps que j’attendais de tes nouvelles, depuis 2008 précisément et ton "Songs in A&E" de Spiritualized. On s’était laissé avec cette magnifique œuvre (n°7 de mon top disque perso) emplie d’une beauté malade, témoignage d’une période douloureuse de ta vie où tu avais côtoyé les hôpitaux et quasiment la mort.

 

Jason (tu permets que je t’appelle Jason), tu fais partis des artistes de mon panthéon imaginaire, autant pour ton 1er groupe les Spacemen 3 (2010, les Spacemen 3 et moi...) que pour ta seconde période, c’est à dire Spiritualized. Dès l’inaugural « Lazer Guided Melodies » - Spiritualized, tu as survolé les hautes sphères de la perfection, atteignant même ses sommets en 1997 avec le grandiose « Ladies and Gentlemen We Are Floating in Space ».

Bref, je suis difficilement très objectif sur ton travail car un tel passif impose forcément le respect et l’admiration. Malgré l’honnête confession de mon rapport d’admiration face à ton travail, je dois quand même reconnaître que ton nouvel album est une extraordinaire réussite. C’est un véritable pic orgasmique et il sera sûrement un des grands moments de cette année musicale. Rendez-vous donc fin 2012 pour vérifier !!!

 

ANALYSE

 

 

L’album s’ouvre sur « Uuh ? », courte introduction au morceau de bravoure « Hey Jane », véritable symphonie Space rock épique. C’est une chanson au souffle lyrique inouï, une longue montée épileptique et progressive qui avance frénétiquement pour venir se fracasser dans un écho de bruit et de fureur noisy. Mais des décombres encore fumante, repartir de plus belle pour enfin s’achever, 9 minutes plus tard, accompagner par des chœurs célestes.

Dans ce disque, comme souvent c’est le cas, on peut distinguer deux grands types de morceaux. Première catégorie, les plus rock (coté Stoogien du terme) où tu privilégie l’efficacité et seconde catégorie (ma préférée), ces morceaux beaucoup plus lents et psychédéliques où trône la grâce et le génie. Des chansons aux structures plus éthérées, si nébuleuses qu’elles en deviennent presque fragiles, comme ton chant d’une sincérité tellement touchante. On y trouve deux sommets du disque, des balades planantes et opiacées : « Too Late » ou encore « Freedom ».

L’alternance entre puissance et fragilité, efficacité et splendeur est renforcée par la production musicale ultra virtuose. Excellence du travail sur les harmonies et les voix, arrangements et orchestrations d’une extrême luxuriance, mélodies élégiaques..….tout semble être a sa place sans que jamais rien ne dépasse, sans aucun superflu, « Everything In It’s Right Place » disait Radiohead ! Et tout cela sans l’aide d’un producteur car j’ai lu dans les notes de la pochette que c’est toi qui t’es chargé de cette fonction. Jamais si bien servi que par soi-même ?? Peur de perte de contrôle ?? Ou juste le simple court des événements ? Je ne sais pas.

Parlons de ta voix. D’une très grande justesse, pleine de nuances et de subtilités, elle dégage tant d’émotions que j’ai l’impression qu’elle vient directement de ton cœur….et de tes tripes ! Très honnêtement, je trouve que tu n’as jamais aussi bien chanté.

 

Pour finir, un petit bémol quand même. Moi qui suis très attaché au visuel, je voulais te demander pourquoi avoir choisi une pochette aussi quelconque, voir limite moche, pour illustrer une si belle œuvre ??? Dommage, d’autant plus que ce titre très pertinent, référence explicite au 2ème album du Velvet Underground « White Light / White Heat » (voir : La bande son de 1968, n° 1), aurais quand même mérité meilleurs illustration, écrin.

 

Malgré cette petite faute de goût, « Sweet Heart Sweet Light » est déjà un des sommets de ta discographie, ça c’est acquis. Et il risque fort de devenir aussi un des albums de l'année et peut être un disque important de la « Rock Story ». Par contre ça, seul l’avenir nous le dira.

Sur ce Jason, je te salue et espère ne pas attendre trop longtemps avant d’avoir de tes nouvelles.

Amicalement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche