Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 14:53

BeachHouse-2010-TeenDream-SubPop-.jpeg

« Teen Dream » de Beach House Sub Pop (2010)

note : * * * * * *   * 

 

Les disques que l’on peut écouter sans cesse à leur découverte, les réécouter souvent par la suite toujours avec le même plaisir et sans jamais se lasser ou pire les dévaluer sont rare. « Teen Dream » est de ceux-la.

 

Beach House, c’est ce duo indie rock franco-américain venant de Baltimore, composé de Victoria Legrand au chant et clavier (la nièce du célèbre compositeur Michel Legrand) et d’Alex Scally à la guitare. Cette formule en binôme, bien qu’instrumentalement rudimentaire, a déjà fait ses preuves tout au long des années 00’ avec les succès de : JJ, The White Stripes, The Black Keys, The Kills, etc….

 

Alors que depuis 2/3 ans on assiste à un énorme revival shoegaze/dream pop 90’, quelques rares albums se démarquent du lot et arrivent même à se placer au niveau de ses illustres aînés. « Teen Dream » est de cette trempe-là !

Un homme et une femme. Un clavier, une boite à rythmes et une guitare. Economie des moyens mais luxuriance des compositions. Car malgré ce minimalisme instrumental apparent, le groupe n’en est pas moins créatif. Bien au contraire même car cet album à tout l’air d’être leur Grand œuvre, leur « Elephant ».

 

« Teen Dream », c’est de l’éther à l’état pur, dix pop songs poétiques et oniriques, véritables petits bijoux où voix et musique se fusionnent dans une parfaite harmonie. Un disque où chaque mélodie est extrêmement travaillée, ciselée même et intégrée à des arrangements dantesques taillés sur mesure, formant ainsi une parure sonore idéale pour recevoir un diamant d’une très grande qualité : la voix asexuée de Victoria Legrand.

Les atmosphères planantes et luxuriantes sont enrichies de divers sonorités, essentiellement issus de la nature (chants d’oiseaux, ruissellement de l’eau, vagues…). Des ambiances cotonneuses, tellement moelleuses qu’on s’y loverait pendant des heures. Elles s’inscrivent à merveille dans la musique grâce à la production soignée de Chris Coady (TV On The Radio, Blonde Redhead, Grizzly Bear). Tout en velours et dentelle, elle réussit à magnifier les compositions, les arrangements et les voix mais sans jamais trop s’imposer.

Malgré cette suprême douceur, la mélancolie est très présente. Mais elle est si magnifiquement revêtue qu’elle en devient superbe, une mélancolie pleine d’espoir !

 

Beach House a enfin réalisé son album le plus abouti tout en étant le plus immédiatement accessible. Oscillant entre dream pop éthérée, shoegaze psychédélique et petites touches « impressionnistes » d’electronica bucoliques, « Teen Dream » trouve ses racines au sein de mythiques groupes comme Galaxie 500, Slowdive, The field Mice ou Seefeel (pour le coté électronique).

Mais attention ! Une fois commencé cet enchantement musical, la féerie ne s’arrêtera qu’à la toute fin, c’est à dire à la 48ème minute terminée. Et encore !!! Des effets secondaires ont été fréquemment observés sur nombre d’auditeurs : bouffées de bonheur, plénitude, amour compulsif de la vie, de soi, zenitude, etc………..

 

Au concours de « l’album le plus planant et neurasthénique » de l’année 2010, Beach House peut facilement prétendre à la palme d’or (avec Blonde Redhead pour son « Penny Sparkle »)………..Et pour cette nouvelle décennie seulement commencée, ils sont aisément en lisse pour décrocher ce même titre suprême.

Mais ça, seul l’avenir nous le dira. Alors, rendez-vous le 31 décembre 2019, à minuit précisément. Le concours est ouvert !!!!


Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Shoegaze - Post Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche