Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 21:40

« Ilo Ilo » Anthony Chen (2013, Singapour)

 

« Ilo Ilo » a reçu la Caméra d’Or au dernier festival de Cannes, prix remis à l’unanimité du jury présidée par Agnès Varda. Amplement mérité tant ce premier film fait preuve, n’ayant pas peur des mots, d’une incroyable finesse, d’une grande subtilité tout en étant d’une extrême justesse dans le regard. Un petit bijou de mise en scène !!

 

Le pitch : La vie d’une famille de la classe moyenne à Singapour. La mère, le mari et le fils unique (Jiale) turbulent et insolent. Dépassée, la mère engage (ou exploite au choix) une immigrée des Philippines (Terry) afin de s’occuper de lui et des taches domestiques. Et ce petit monde va cohabiter et se découvrir, tant bien que mal…

 

Style. Chronique familiale sous fond de drame social (ou drame familial sous fond de chronique sociale). Les deux genres sont traités en parallèles, s’imbriquant finement ensemble sans que jamais l’un ne prenne le dessus sur l’autre. Savant dosage des deux genres, comme dans la vraie vie. Malgré cet équilibre, on sent quand même que le sujet principal qui préoccupe le réalisateur est l’observation de cette famille, ses différents membres et leurs relations. Les personnages étant inscrits dans la société, Chen ne peut et ne veut effacer le contexte dans lesquels ils évoluent. De plus, l’environnement a des impacts directs sur chacun d’eux. Le père se retrouve licencié, la mère s’échine au boulot pour ne pas l’être, Jiale se sentant « mal aimé » fait des conneries. Terry, émigré fuyant la misère, est exploité, docile employé. On ne sait que très peu de chose sur elle. Des bribes d’informations éparses. 28 ans, un jeune fils qu’elle a laissé dans son pays, une très grande humanité et capacité d’empathie.

Mise en scène et écriture. Le réalisateur ne fait preuve d’aucun manichéisme dans son propos. Il porte un regard bienveillant sur ses personnages, sans jugement moralisateur. Complexité dans la construction psychologique des personnages, leurs rapports...Chen fait preuve d’une très grande finesse d’écriture, autant verbale que visuelle. Et sur un sujet cent fois traité, il se démarque par sa justesse, par ce qui est filmé et comment : Placement de la caméra, utilisation du non-dit, etc. Comme un Wong Kar Wai avec « In the mood for love », il évite les stéréotypes et toutes scènes évidentes inhérentes au genre. Une véritable leçon de mise en scène !!

Le spectateur est assailli d’émotions, se retrouve dans ce qui est montré, et toujours avec beaucoup de pudeur et de subtilité, sans aucun voyeurisme. La scène du suicide en est un parfait exemple, tout en sobriété et retenue : Bruit, corps gisant au sol, retour caméra et gros plan sur le poignet de Terry portant des cicatrices, stigmates restantes d’un acte extrême passé. Puis elle est entourée dans un halo flou, blanchâtre. Anthony Chen nous en dit beaucoup mais en montre très peux ! Puissance poétique de l’épure, art du minimalisme.

Jeu d’acteur. Tianwen Chen (le père), Yann Yann Yeo (la mère), Koh Jia Ler (le fils, Jiale) et Angeli Bayani (superbe Teresa). Quasi inconnus en France, les comédiens de ce film sont tous fantastiques, criant de vérité et de justesse. Ils apportent une grande humanité à leurs personnages, embarquant immédiatement le spectateur dans cette histoire « simple ».

 

« Ilo Ilo » est un superbe « premier » film, une véritable leçon de mise en scène doublée d’une leçon de vie !! Un chef d’œuvre humaniste, tout simplement !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Cinéma-DVD
commenter cet article

commentaires

anonyme 10/10/2013 18:59

Tout à fait d'accord avec ton excellente analyse. Comme tu l'as si bien dis, "ILO ILO" est : un petit bijou, un film de mise en scène". Je suis heureux que tu en parles car trop de films actuels sacrifient la mise en scène et ne sont que des successions d'images et de scènes. Pire, des démonstrations pyrotechniques gavant le spectateurs d'effets spéciaux !!!
By bye

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche