Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 11:24

Cet été 2016, le 24 juillet pour être précis, j’ai vu l’excellent Bertrand Belin en concert, ouvrant pour….les Tindersticks (quand même) ! Un moment totalement magique, unique, grandiose et complètement envoûtant....MON concert de l'année !!! Accompagné d’un groupe impeccable (guitare, piano/claviers, batterie, basse), Belin joue parfaitement de la guitare et chante ses chansons d’une interprétation complètement habitée. La majorité des titres de son set était extrait de son dernier album

J'ai récemment découvert « Il était cinq heures dix », un superbe documentaire réalisé par Pauline Jardel en 2014. Elle y filme Bertrand Belin au plus près de son être, alternant passages en concert, en studio, en coulisse et lors d’interviews face caméra. Un très beau film livrant quelques clefs pour pénétrer un peu son univers fascinant.

 

Pour rappel, son magnifique et dernier disque « Cap Waller » (2015, Cinq7/Wagram) est ressorti cette année dans une version contenant 3 inédits dont « Le mot juste » en duo avec Camélia Jordana.

Repost 0
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 17:59

Anders Osborne - Flower Box (Black on Dumaine) 2016

 

La période étant propice à la rétrospective, et les vacances m’offrant plus de temps, je parcours certains disques acquis lors de l’année et dont je ne vous avais encore pas parlé. Et aujourd’hui, c’est une véritable petite perle : « Flower Box » d’Anders Osborne.

Anders Osborne est né en Suède mais vit en Amérique, Nouvelle-Orléans, depuis pas mal d’années. Il joue un Blues-rock diablement énergique, une musique 100% Americana ! Anders est un sacrément bon songwriter, excellent dans l’art de la belle mélodie et de la construction rythmique, du changement de tempo au sein d’un même morceau. Certaines chansons démarrent tranquilles, presque acoustiques, pour partir dans un déluge de riffs lourds, puissants et sauvages, accompagnés de solos épiques digne de Neil Young. « Old Country » en est l’exemple parfait.

Anders joue fort, Blues-rock je disais, mais parfois aussi plus cool, Folk (la ballade « St. John ») ou même Reggae sur le titre « Born ».

Par ses jam sessions épileptiques, son super Band (digne du Crazy Horse), son jeu de guitare ultra virtuose - riffs protéinés et solos épileptiques - son chant tantôt grave ou nasillard ainsi que son sens inouï de la mélodie et des arrangements, ce disque est une véritable réussite. Un grand disque Blues-rock 2016...un grand disque tout simplement !!!

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Folk-songwriting
commenter cet article
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 23:35

Série "spéciale LP 2016" avec au moins 1 disque sorti cette année (en bleu).

 

The Notorious B.I.G. - Ready to Die (1994) § Kodac Black - Lil B.I.G. Pac (2016)

The Byrds - Byrdmaniax (1971) § Kings of Leon - WALLS (2016)

The Byrds - Fifth Dimension (1966) § Ultimate Painting - Dusk (2016)

Agnes Obel - Aventine (2013) § La Grande Sophie - Nos Histoires (2015) § Young Thug - Barter 6 (2015) § Roy Wood$ - Waking at Dawn (2016)

 

The Kills - Blood Pressures (2011) § WARHAUS - WARHAUS (2016)

The Killers - Hot Fuss (2004) § The Dandy Warhols - Distortland (2016)

Ben Watt - Hendra (2014) § CKK054 - NORSET.D (2016)

Richard Hawley - Standing At The Skys Edge (2012) § Bayonne - Primitives (2016)

The Ex - 6.6 (1991) § Franz Ferdinand - You Could Have It So Much Better (2005) § Muerde Severino - Tu Voz Gritó (2016)

Steps Ahead - Steps Ahead (1983) § Hot Hot Heat - Hot Hot Heat (2016)

Klaus Schulze - Mirage (1977) § Nico - Hanging Gardens (1990) § Britta Phillips - Luck or Magic (2016)

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Pochettes de disques
commenter cet article
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 19:33

 

Dimanche 18/12 : Farniente : La chanson parfaite que l’on écoute le dimanche matin en traînant dans le lit, pour une grasse matinée bien méritée (ou pas).

 

MON CHOIX : Sigur Rós « Svefn-G-Englar » (2000)

 

Dimanche matin. Après une grasse matinée bien méritée, je suis scotché sur mon canapé, un café bien serré qui m’attend sur la table basse de mon salon. Légèrement hagard, je cherche une musique qui accompagnera mon réveil en douceur. Mais qu’est-ce que je vais écouter ? Je farfouille un peu dans ma CDthèque et je trouve la galette idéale à la situation, à mon état mental : Sigur Rós, album « Ágætis Byrjun », titre « Svefn-G-Englar » (Le sommeil des anges).

Rythmique hypnotique, lente montée progressive vers la transe, notes cristallines, orgue envoûtant, voix et chœurs élégiaques remplis d’effets semblant venir des cieux, chant éthéré…vraiment, tout concours à faire de ce morceau le compagnon parfait pour mon dimanche matin, comme l'ensemble du disque aussi !!

 

Big merci à El Norton pour le Jeu, bravo à tous les participants, et merci pour tous ces échanges passionnants. A bientôt !!!  

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Shoegaze - Post Rock
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 20:46

 

Samedi 17/12 : Fête : La chanson parfaite que l’on écoute le samedi soir, juste avant d’aller faire la fête ou de dîner entre amis (tout dépend de votre génération et de votre dynamisme).

 

MON CHOIX : James Brown « Soul Power » (1971)

Ça y’est, on est samedi. Une semaine de travail éprouvante est enfin terminée, la pression commence vraiment à s’évacuer, et ce matin, mon satané réveil ne m’a pas cassé les oreilles (délice du week-end !!). J’ai passé une bonne partie de ma journée à lézarder en pyjama dans mon appart’, affairé sur l’ordi afin de m’offrir une bonne séance de rattrapage « lecture des différents billets + commentaires » sur les autres blogs participants à ce Jeu. Bon Francky, c’est bien beau de combler ton retard et de traîner, mais faut t’y mettre gaillard, t’as un billet à écrire et à poster. Et est-ce que tu as arrêté ton choix ?? Et bien oui, après moult hésitations et tergiversations, ce sera « Soul Power » !

Un morceau d’anthologie, totalement hypnotique et sacrément irrésistible qui ferait même danser les plus récalcitrants au dance-floor. Une chanson créé par James Brown, jouée avec son Band The JB’s et enregistrée la première fois en 1971. Sur le 45T éponyme, elle est triple : la Part1 sur la face A (3’20) et les Part2 (2’40) et 3 (2’10) sur la face B. Il existe même une version longue de 8’02 (en écoute ici), notamment sur la compilation « In The Jungle Groove » (2ème pochette).

 

The JB's : 

James Brown – voix § Bobby Byrd - orgue, chant § Darryl "Hasaan" Jamison – trumpette § Clayton "Chicken" Gunnells - trumpette § Fred Wesley - trombone § St. Clair Pinckney - saxophone ténor § Phelps "Catfish" Collins – guitare § Bobby Roach – guitare § William "Bootsy" Collins - basse § John "Jabo" Starks - batterie § Johnny Griggs – congas

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Jazz & groove
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 18:41

Vendredi 16/12 : Espoir : La chanson parfaite que l’on écoute le vendredi soir, alors que la semaine de travail s’achève, qu’un soulagement émerge nécessairement et que les projections du week end deviennent enfin concrètes.

 

MON CHOIX : Neil Young « Out On The Weekend » (1972)

Après deux semaines ultra intensives au boulot, générant une participation complexe à ce Jeu et une difficulté journalière à commenter chez chacun, ça y’est, c’est le week-end. Un vendredi soir spéciale d’où émerge un énorme soulagement, et double de surcroît car je suis aussi en vacance pour une semaine. Le pied ! Alors, quelle chanson peut le mieux illustré ce moment ? Quel peut être le morceau idéal pour ce vendredi soir ? Et pourquoi pas « Out On The Week End » de Neil Young. Prêt pour le week-end, c’est dans l’état que je me sens, en plus de la fatigue, physique et nerveuse, inhérente à cette fin d’année. Et ça me permet aussi de caser un titre du Loner dans ce Jeu. Alors, go to week-end !!

Pour rappel, ma critique de “Harvest”.

 

Repost 0
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 19:36

Jeudi 15/12 : Effort : La chanson parfaite que l’on écoute le jeudi soir, au moment où l’on effectue ce footing hebdomadaire qui nous donne bonne conscience.

 

MON CHOIX : Arcade Fire “No Cars Go” (2007) 

 

Un rythme de batterie métronomique, accompagné par une basse au son lourd ultra énergique. Une mélodie dantesque, un accordéon entraînant, des cuivres enivrés, des chœurs endiablés….Ce morceau de folie, presqu’un hymne de stade, me paraît être le morceau idéal pour ce footing quotidien. Au son de « No Cars Go », les kilomètres défilent à 100 à l’heure, la motivation devenant grandissante malgré la sueur qui commence à dégouliner à grosse gouttes sur mon visage. La souffrance de l’effort commence même à se transformer en plaisir, la production d’endorphines est à son paroxysme, morphine sportive ! Le baladeur, bloqué en mode repeat, passe « No Cars Go » pour la énième fois de suite. Et je courre, encore et encore, sans m’en rendre vraiment compte. Vas-y Forrest Francky, courre !

Pour rappel, ma critique de "Neon Bible" (Merge, 2007).

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans indies rock & Pop
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 19:17

Mercredi 14/12 : Candeur : La chanson parfaite que l’on écoute le mercredi après-midi, telle une madeleine de Proust, lorsque la présence d’enfants dans les rues nous rappelle quelques souvenirs de jeunesse.

 

MON CHOIX : Noir Désir « À L'Arrière Des Taxis » (1989)

Aujourd’hui, pour être raccord avec le thème, il faut une chanson me rappelant mon enfance, mes souvenirs de jeunesse. Et quand je cherche une chanson « Madeleine de Proust », c’est Noir Désir qui me vient immédiatement en tête, surtout les deux premiers albums.

1989 : j’avais 14 ans quand est sorti « Veuillez Rendre L'Âme (À Qui Elle Appartient) », une œuvre fortement connectée à mon adolescence, essentielle dans ma formation de jeune homme. C’est même grâce aux paroles de « À L'Arrière Des Taxis » que j’ai découvert mon poète culte Vladimir Maïakovski ! Une chanson pleine de puissance, de rage et de rock. La force de la voix de Bertrand Cantat, la puissance de ses paroles, les images poétiques qui s’en dégagent. Son chant tout en furie, à l’interprétation complètement habitée, quasi mystique !!

2016 : j’ai 41 ans et j’écoute encore religieusement ce disque de Noir Désir, mais maintenant, en pensant avec nostalgie à l’innocence perdue de mes jeunes années….et je lis toujours avec la même passion le « Le nuage en pantalon » de Vladimir Maïakovski. Le temps passe, reste les souvenirs...

 

« …dans un élan de poésie mal contrôlé… » 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans chanson-rock français
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 18:53

 

Mardi 13/12 : Introspection : La chanson parfaite que l’on écoute le mardi midi, lorsque l’on s’isole pendant la pause méridienne pour se retrouver avec soi-même.

 

MON CHOIX : Nick Cave And The Bad SeedsFifteen Feet Of Pure White Snow” (2001)

 

Par sa mélodie belle à pleurer, sa construction savante alternant passages planants et montées explosives ainsi que son chant à l’interprétation totalement habitée, cette magnifique chanson de Nick Cave s’avère idéale pour l’introspection.

 

Repost 0
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 19:00

 

Lundi 12/12 : Motivation : La chanson parfaite que l’on écoute le lundi matin, au moment du café ou dans la voiture pour aller au boulot, afin de nous donner l’énergie nécessaire pour affronter une semaine éprouvante.

 

MON CHOIX : The Sahara All Stars Of JosTake Your Soul” (1976)

Afin de bien démarrer la semaine, rien de tel qu’un bon vieux son Jazz Funk en mode Afrobeat. Un titre ultra dynamique issu de l’excellente série de compilation du label Soundway Records (LP “Nigeria Disco Funk Special The Sound Of The Underground Lagos Dancefloor 1974-79”).

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Jazz & groove
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 22:05

1 / Même typo blanche centrée, même fond

Max Jury - Something In The Air MAXI (2014) § Atticus Ross & Leopold Ross & Bobby Krlic - Almost Holy OST (2016) § Joana Serrat - Cross the Verge (2016)

 

2 / Immeubles, vue plongeante

µ-Ziq - Tango N' Vectif (1993) § Blindside - Hopes Rise (1993) § The KVB - Always Then (2012) § A Place To Bury Strangers - Worship (2012) § Colony & Akito Misaki - Cities Apart (2012) § Panabrite - Xenon District (2013) § Cold Beat - Into the Air (2015) § Gang Of Four - What Happens Next (2015) § Loscil - Monument Builders (2016) § sokpb avabodha - мир мерцает (2016)

 

3 / Cabanes bois

This Mortal Coil - Sixteen days / Gathering Dust (1983) § Eminem - The Marshall Mathers LP 2 (2013) § Goatsnake - Black Age Blues (2015)

 

4 / Vue urbaine plan large (d'en haut)

Vampire Weekend - Modern Vampires of the City (2013) § Shapednoise - Different Selves (2015)

 

5 / Vue maison, cadre noire

JBM - Stray Ashes (2013) § Cloud Nothings - Here And Nowhere Else (2014)

 

6 / Tentes illuminées

Groove Armada - LateNightTales (2008) § Dan Deacon - Bromst (2009) § Fred Hersch Trio - Floating (2014)

 

7 / Routes nocturnes (avec auto)

Red Snapper - Our Aim Is To Satisfy (2000) § New Order - Krafty MAXI (2005)

8 / Routes nocturnes (sans auto)

Bloc Party - A Weekend In The City (2007) § Bloc Party- I Still Remember MAXI (2007) § Gradient - Light Trails (2015)

 

9 / Voies ferrées nocturnes

BJ Nilsen - The Invisible City (2010) § In Circles - Sleeples (2012)

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Pochettes de disques
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 22:19

Terry Lee Hale - Bound, chained, fettered (2016, Glitterhouse) 8/04/2016

 

“…Un américain à Paris !!”

 

Je découvre seulement le travail de Terry Lee Hale, malgré sa pourtant déjà longue carrière (son first LP « Oh What a World » est sorti en 1993 chez les allemands de Normal Records). Un artiste qui a côtoyé la scène Grunge de Seattle, jouant en solo sur les premières parties de groupes comme Soundgarden, Screaming Trees ou The Walkabouts. Il figure même sur « Sub Pop 2000 », compilation du mythique label dont la pochette fût dessinée par Charles Burns. Mais à part cette participation, le contact avec l’industrie musicale américaine ne s’est jamais opéré. Et c’est sur des labels européens qu’il a été signé (Glitterhouse, Normal, Borderdreams). On n’est jamais prophète en son pays dixit l’adage ! L’Allemagne donc, puis la France où il s’est installé. Paris et plus récemment Marseille pour l’enregistrement de ce dernier disque. « Lié, enchaîné, entravé » dit le titre, métaphore de la carrière de Terry Lee Hale ??

Produit par Antonio Gramentieri, « Bound, chained, fettered » est un album dépouillé, élégant, mélodique et émotionnellement très puissant. La voix grave et envoûtante ainsi que les textes de ce cow-boy exilé sur le vieux continent touchent en plein cœur. Une musique d’obédience Folk flirtant avec le Blues et la Country-rock ou Alternative Country…Un Blues bastringue et destroy rappelant Tom Waits sur “The lowdown”.

Ça sent la mélancolie, l’errance solitaire, les ballades dans les grands espaces, l’Americana, l’exil…Un grand album Folk 2016…Un très grand album tout court !!

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Folk-songwriting
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 23:45

"Skeleton Tree" Nick Cave & The Bad Seeds (Bad Seed/Kobalt) 2016

 

"Un superbe oratorio crépusculaire et ténébreux"

 

Accompagné de ses fidèles Bad Seeds, Nick Cave a sorti mi-septembre son seizième album « Skeleton Tree ». Hypnotique, atmosphérique, expérimental et d’un sombre lyrisme glacial, ce disque est totalement hanté par la mort, marqué au plus profond par le décès encore récent de son fils Arthur. « Skeleton Tree » est une œuvre cathartique. Un disque de deuil ??? De rédemption ??? De survie ?? Avec une telle tragédie pour genèse artistique, surement les trois !!

Une musique venue directement des ténèbres psychiques de Cave, de son âme torturée. Une musique à l’image de sa pochette. Dark-rock atmosphérique qui semble bâti sur les ruines Post-punk de ses débuts, Blues hanté et possédé, Electronica sombre et céleste, rock Expérimental/Free, chant liturgique et chamanique. Une production ultra raffinée, recherchée et bourrée de trouvailles sonores, signée de main de maître par Nick Cave et Warren Ellis.

Mettre des mots sur ses maux, telle semble être l’essence du travail de Nick Cave pour ce disque. Des maux qu’on imagine aisément immenses et d’une indescriptible douleur. « Skeleton Tree » est un superbe oratorio crépusculaire et ténébreux. Un recueil de 8 chansons en forme d’exutoire psychique ou psychiatrique et entièrement traversées d’une sombre beauté macabre. Mais mieux vaut prévenir l’auditeur sensible : « Skeleton Tree » est un disque à écouter avec précaution, à éviter les jours de grosses déprimes tellement, du début à la fin, l’ambiance y est pesante.

Un des 5 meilleurs disques 2016 ! Un véritable Chef d’œuvre d’une obscure beauté malade !!

 

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 20:52

Johnny Cash - Johnny Cash At San Quentin (1969) / Willie Nile - The Innocent Ones (2010)

Mink De Ville - Where Angels Fear To Tread (1983) / Jimmy Cliff - In Concert The Best Of (1984)

Paul Collins Beat - The Kids Are The Same (1982) / The Hives - Lex Hives (2012)

Akercocke - Words That Go Unspoken, Deeds That Go Undone (2005) / Andy Stott - Merciless (2006)

The Antlers - Burst Apart (2011) / R.A.F - Вещь в себе (2013)

Factory Floor - Untitled (2010) / Planetarian - Planetarian (2013)

Doves - Lost Souls (2000) / Ensemble Economique - Melt Into Nothing (2014) / Spain - Sargent Place (2014) / Grey Area - Volume Four (2016)

Eyeless In Gaza - Everyone feels like a stranger (2011) / Asfandyar Khan - Elsewhere (2012)

Napoli Centrale - Napoli Centrale (1975) / Hüsker Dü - Zen Arcade (1984)

Sally Smmit & Her Musicians - Hangahar (1980) / Jack Johnson - On And On (2003)

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Pochettes de disques
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 17:42

Part.6 : 2010 – 2012

The National - Hight Violet (2010, 4AD) : En 2010 pour mon top annuel, j'avais écris ceci : "...C'est un des albums que j’ai le plus écouté cette année, celui qui m’a le plus touché, le plus ému…..Emotions jusqu’aux larmes. Des sons, des notes et des mots....Juste des notes et des mots. De la musique, rien que de la musique, mais quelle musique ! La félicité n’est pas loin….". Et bien, 6 ans plus tard, l’effet lacrymal et le pouvoir émotionnel de ce disque reste inchangé. La marque d’un Chef d’œuvre ???

Beach House - Teen Dream (2010, Sub Pop)

Blonde Redhead - Penny Sparkle (2010, 4AD)

Swans - My Father Will Guide Me Up A Rope To The Sky (2010, Young Gods): Un disque à l’image de sa pochette: Céleste. Après plus d’une décennie d’absence, Swans revient pour nous proposer un voyage sonique inouï, poétique et expérimental aux confins de l’univers, mais aussi de soi-même. ATTENTION : Un aller sans retour au cœur de la psyché humaine. Un disque tellurique !!!

Psychic Ills - Hazed Dream (2011, Sacred Bones)

Baxter Dury - Happy Soup (2011, EMI)

Bill Callahan - Apocalypse (2011, Drag City) : Jadis Smog puis (Smog), il a repris son véritable nom depuis quelques enregistrements. Mais malgré ces multiples identités, une chose reste constante : le talent. Après « Sometimes I Wish We Were an Eagle » en 2009, cette « Apocalypse » est de toute beauté. En électrifiant certains passages, en intégrant des guitares slides, des influences Blues et Rock, son propos s’en trouve que plus fort. Sa voix rocailleuse se prête parfaitement à ces complaintes sur les grands espaces, sur l’état de l’Amérique actuelle. Peut être son meilleur disque !!!

Panda Bear – Tomboy (2011, Paw Tracks)

Neil Young & Crazy Horse – Psychedelic Pills (2012, Reprise) : Après 9 ans d’absence, les retrouvailles au sommet du Loner avec son mythique groupe Crazy Horse pour un double disque gargantuesque, véritable pic orgasmique ! Folk élégiaque et Blues-rock tellurique trempé dans un bain de jouvence Psychédélique. Complaintes chamaniques hantées, épiques solos de guitares, voix nasillarde à l’interprétation habitée…Le Loner au firmament de sa créativité pour un disque au niveau de ses meilleurs !!

Alt-J - An Awesome Wave (2012, Infectious)

Bill Fay - Life Is People (2012, Dead Ocean/Differ-ant)

Tindersticks - The Something Rain (2012, City Slang)

...Suite et fin avec la partie n°7 : 2013 - 2015 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans diverses playlists !!
commenter cet article

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche