Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 16:11

Depuis 2/3 ans, j’ai découvert les Netlabels (et la license creative commons). Les Netlabels sont donc, comme leurs noms l’indiquent, des labels distribuant uniquement sur internet, en fichiers numériques et souvent gratuitement, des artistes ou groupes peu connus et venus des quatre coins de la planète. Mais dans cette jungle, pour pouvoir s’y retrouver et faire le tri, un blog spécialisé est très utile : Netlabels Revue. Il fait une sélection toujours très pertinente des productions qu’il trouve les « meilleurs ». Son adresse : link Je vous le conseille vivement. Cette année écoulée, grâce à lui notamment mais pas que, voici les meilleurs disques (ou plutôt œuvres numériques) que j’ai dégoté. Et il y en a pour tous les goûts.

 

Korine Conception - Glow In Transparancy Aurora - BFW recordings netlabel Korine Conception « Glow In Transparancy Aurora » (BFW recordings) : MA GRANDE DECOUVERTE ET MA CLAQUE 2010 NIVEAU PRODUCTIONS NETLABELS. Venus d’Indonésie, un groupe sous haute influence Shoegaze/Dream-pop de Cocteau Twins, Slowdive ou Lush mais aussi du Post-rock en mode slow de Sigur Ros ou même Low ! Bénéficiant d’une production de très grande qualité et d’une écriture d’une finesse absolue, l’album aurait pu facilement trouver sa place dans mon top de fin d’année. Amateurs de Shoegaze, de mélodies éthérées et d’ambiances brumeuses, ce disque est pour vous. Ne le loupez pas !!!!!

 

 Crepusculum « Sing On In Silhouettes » (12 rec) : …Et au milieu coule une musique ! Tel pourrait être le sous-titre de ce disque. Crepusculum c’est Fred Baty de son véritable nom qui a bâtit (sans jeu de mot) patiemment cette œuvre uniquement instrumentale. Un entrelac majestueux de guitares électriques et acoustiques d’une grâce infinie (en arpèges, harmonies et mélodies) qui se love avec quelques notes de piano éparses. Les noces réussies du Folk (ambiant et pastoral) avec un Post-rock lent et surtout apaisé. Intemporel, relaxant et mélodieux, ce disque qui invite à la rêverie peut vite devenir le compagnon idéal pour tous vos moments de détente.

 

Roadkill cover art Entertainment for the Braindead « Roadkill » (aerotone) : Derrière ce pseudo artistique, Entertainment for the Braindead, se cache en réalité une jeune femme seule, une allemande nommé Julia Kotowski, ayant déjà deux autres magnifiques albums à son actif, « Hydrophobia » (2008) et « Seven (+1) » (2009). Son univers original et très personnel, entre Folk minimaliste, lo-fi, harmonies vocales et bricolages sonores peut faire vaguement penser à CocoRosie, mais en version plus mystique. Cette fois, entièrement joué au banjo et quelques cordes, les dix titres du disque sont tous magnifiques, sublimés par la voix. Une musique que l’on imagine aisément écouter l’hiver au coin du feu, la belle nous susurrant à l’oreille ses chants sacrés. Un excellent disque de folk apaisé et onirique !!!

 

Afficher l'image d'origine Flyafter « Flyafter Ep » (23 seconds netlabel) : Encore une production venue d’Indonésie et distillant du Shoegaze ! Mais cette fois, le trio Flyafter l’a dilué dans un bain d’ambiant, d’électro, de pop et de Synth-pop 80’. Ils ont même mis de vague relents de Post rock, notamment sur le 4ème titre très Sigurosien « Njo üsnave ülin » (un remix en fait). Groovy, électronique, très dansant mais aussi planant par moment, ce disque éponyme est une belle carte de visite qui laisse augurer d’un bel avenir. L’Indonésie deviendrait-elle la nouvelle contrée du rock brumeux ????

 

In Frame cover artMonolake & Galum « In Frame » (12rec) : Monokle c'est Vladislav Kudryavtsev et Galum c'est Sergey Galunenko, un duo d'électroniciens de talent. Les douze titres de ce disque naviguent entre Electronica rêveuse, Poptronica rigolote et Folktronica bucolique mais distillent aussi des ambiances atmosphériques proches d’un certain Post-(folk)rock à l’image (ou au son) de….The Notwist. Renforcée par des breaks beats très efficaces, la production (tout comme la composition) de ce « In Frame » est virtuose, n’ayant pas peur du mot !!!

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Best of 2010
commenter cet article
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 00:49

6-A.G.Inarritu-2010-biutiful_1-copie-1.jpg « Biutiful » - Alejandro Gonzalez Iñarritu (Mexique/Espagne) : Critique ici : « Biutiful » d’Alejandro Gonzalez Iñarritu

 

 

 

 

 

7-Mammuth « Mammuth » - Benoît Delépine et Gustave Kervern (France) : Sous des apparats déjantés et comiques, le duo de choc renoue avec un cinéma militant voir politique en décrivant la réalité sociale française. Et avec un tel acteur principal, le film ne pouvait pas porter meilleur titre.

 

 

 

 

8_adele-blanc-sec.jpg « Adèle Blanc-Sec » - Luc Besson (France) : Ma surprise de l’année : J’ai adoré un film de Luc Besson (chose rare qui mettais pas arriver depuis disons…..« Léon »). En adaptant le génial auteur de bande dessinée de Tardi, Luc Besson, perdu dans la production sans âmes depuis des années, renoue en beauté avec le cinématographe (comme dirait Bresson), le vrai. Ce film, dans l’esprit d’un « Indiana Jones » année 1900, est un mélange détonant d’aventure, de polar, de surnaturel et de film d’époque. Et la charmante et déjanté Louise Bourgoin s’avère définitivement être une excellente actrice.

 

9-l-homme-qui-voulait-vivre-sa-vie.jpg « L'homme qui voulait vivre sa vie » - Eric Lartigau (France) : Quand un homme moderne ayant en apparence tout pour être heureux quitte cela et s’enfuit pour vivre sa passion, la photo. Tel est le propos de ce film, adaptation du roman de Douglas Kennedy, où l’on voit cet homme se réaliser de manière très violente (se faisant passer pour mort auprès de femme et enfants). Un espèce de road movie existentiel, un cache-cache métaphysique !!!

Repost 0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 00:33

Cette année, j'ai surement loupé des films importants (comme chaque année). Mais cette fois, la faute à une formation très prenante et diverses choses. Je ne suis donc pas allé au ciné autant que je l'aurais voulu. Malgré tout, voici mon top 9 - 2010 !!!

 

 

1-ShutterIsland-10-FILM.jpg « Shutter Island » - Martin Scorsese (USA) : Adapté du roman de Dennis Lehane (« Mystic River », « Gone Baby Gone » ), « Shutter Island » est un thriller psychanalytique implacable, un polar psychologique complètement machiavélique qui vous prend et vous malmène en multipliant les (fausses) pistes pour ne plus vous lâcher avant la fin. Sorte de huit-clos à ciel ouvert, le film se passe entièrement sur une île sordide où la nature hostile sert de décor inquiétant et onirique. Après « Les infiltrés » en 2006, Scorsese prouve qu’il est toujours au top !!!

 

 

2-C.Nolan-2010-Inception.jpg « Inception » - Christopher Nolan (USA) : L’électrochoc de mon année cinéma ! Christopher Nolan réussit l’exploit de réaliser à la fois un blockbuster (donc grand public) qu’un film d’auteur mais grand public. Polar métaphysique et mental, c’est un film de braquage moderne où les casses ne sont plus dans les banques mais dans les rêves des gens, dans leurs propres cerveaux. Mise en scène, esthétique, forme, scénario, jeu d’acteurs, tout est d’une virtuosité époustouflante, d’une somptuosité jubilatoire. Seul petit bémol : la composition pompière de Bernard Hermann euh, je voulais dire Hans Zimmer (merci CroCnique) qui malgré tout colle au film mais sans aucune originalité. Le choc esthétique et scénaristique de l’année !!!!

 

 

3-D.Fincher-2010-TheSocialNetwork.jpg « The Social Network » - David Fincher (USA) : Critique perso ici : «The Social Network» - David Fincher !!!

 

 

 

 

 

 

4-J.Sfar-2010-Gainsbourg-UneVieHeroique.jpg "Gainsbourg, une vie héroïque” – Joann Sfar (France) : Critique perso ici : « Gainsbourg, une vie héroïque » un conte de Joann Sfar !!!

 

 

 

 

 

 

5-Coen-2010-A-SeriousMan.jpg « A serious men » - Joel et Ethan Coen (USA) : En 2008, « No country for the old man » (n°1 de mon top) , véritable chef d’œuvre à la mise en scène époustouflante, renouait alors avec le polar très noir style « Blood Simple », « Miller’s Crossing » ou « Fargo ». Cette fois, « A serious men » est plus à ranger dans la veine absurde, délirante et kafkaïenne d’un « Barton Fink ». Petite révolution dans le cinéma des frangins : ils abordent pour la première fois, avec autant de précision, la judaïté. 

Repost 0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 17:49

6-NatePowel-2010-SwallowMeWhole-V.F

6 Nate Powell "Swallow me whole" Casterman écritures : Eisner Award 2009 du meilleur roman graphique, seulement le deuxième depuis « Maus ». Un livre qui traite avec une très grande subtilité et délicatesse des méandres de l’adolescence. Entre fantastique, onirisme, mysticisme, réalité, drogue et punk rock, Nate Powel dépeint le quotidien des banlieues de la classe moyenne américaine. Dans un noir et blanc et des dessins proche de l’abstraction parfois, "Swallow me whole" vous captivera dès la première page. « Dévorez-moi » !!

 

 

 

Thiriet-2010 7 Thiriet "Histoire de la Musique en 80 tomes T.1" Fluide Glacial. Ma critique : «Histoire de la musique en 80 tomes T.1» par Thiriet

 

 

 

 

 

 

 

DanielClowes-2010 Daniel Clowes "Le rayon de la mort" Cornélius : Cette année, Daniel Clowes, surproductif, a publié un autre album, « Wilson ». "Le rayon de la mort" narre la vie d’un looser se retrouvant malgré lui super héros (ou super zéro). Mais que fait-on de superpouvoirs quand on habite dans un bled perdu de l’Amérique et qu’il n’y a quasiment aucune délinquance ??? Superbe réflexion sur le sens de sa vie, ce livre détourne les codes du genre.

 

 

9-VincentVanoli-2010-LePassageAuxEscaliers 9 Vincent Vanoli "Le passage aux escaliersL'Association : Dans un noir et blanc charbonneux, un album mélancolique, surréaliste et réaliste, entre poésie, onirisme, rêve, réalité et réalité fantasmé (où se situe la limite ?). Il est question de célébrité, de ses stars du rock comme Syd Barrett et les Pink Floyd, Vic Godart facteur dans la vie et rockeur à la scène, Johnny Cash mais aussi de la condition ouvrière ou d’ex-taulard…Un livre irréel et méditatif !!!!

 

 

 

 

 

Zep-2010-HappyRock

10 Zep "Happy Rock" Delcourt : Je ne connaissais pas Zep fan de rock. Après « Happy Sex », un album d’histoires courtes (1 page) sur le milieu du rock, ses gimmicks, ses concerts, ses groupies, etc…Jubilatoire et rempli d’humour, les fans de rock vont se régaler et rire de leurs travers.

 

 

 

 

 

 

XXMMX couv2

10ex-eaquo Collectif « XX / MMX » L'Association : L’Association à 20 ans cette année et pour fêter ça, elle sort ce livre original. 20 auteurs maison reprennent une planche d’un de leur album et en proposent une relecture…..mais des années plus tard ! J’en parle ici : Les 20 ans de L’Association !!!

Repost 0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 17:04

1-F.Peeters-P.OscarLevy-2010.jpg 1 Frederik Peeters & Pierre Oscar Lévy "Château de sableAtrabile : Après un excellent « Pachyderme » tout en couleurs l’an passé, il revient au noir et blanc avec cette œuvre énigmatique, un huit-clos à ciel ouvert ! Scénarisé par Pierre Oscar Lévy (venu du documentaire), ce livre narre la rencontre d’une dizaine de personnages sur une plage où ils se retrouvent mystérieusement bloqués. Poétique et métaphysique, c’est une superbe réflexion sur le temps qui passe et la tolérance, une histoire dans la lignée des grands films d’anticipation des 70’. Un chef d’œuvre !!!

 

 

 

CharlesBurns-2010-ToXic 2-CharlesBurns-2010-ed-LeDernierCri-2.jpg 2 Charles Burns "Toxic" + "Johnny 23" Cornélius + Le dernier Cri : 2010, année Charles Burns ??? Burns revient avec un album hommage à la ligne claire, à Hergé et à Burrough. Cette bande dessinée époustouflante, à la narration déstructurée, nous balade (le mot est faible) et nous perd dans les dédales temporels d’un récit surréaliste, entre onirisme, poésie visuelle, punk rock américain, happening arty, cauchemars cubistes et réflexions métaphysiques…..Et pour mieux brouiller les pistes, Charles Burns propose sa relecture de « ToXic » avec « Johnny 23 » qu’il a réalisé comme un pirate chinois.

 

3-JoeDaly-2010.jpg Joe Daly "Dungeon Quest Vol 2" L'Association : Le second tomes des aventures absurdo-déjantés de ces pieds-nickelés destroy et rock’n’roll ! Une suite très réussi avec les mêmes qualités que le premier tome. Toujours aussi jubilatoire !!! Ma critique du Tome 1 : « Dungeon Quest Tome 1 » de Joe Daly L’Association

 

 

 

 

 

 

 

JohnPham-Sublife1 John Pham "Sublife 1" Karakamboui : Ma critique = «Sublife 1» de John Pham (2010)

 

 

 

 

 

H.Pekar-R.Crumb-2010-Harv&Bob Robert Crumb & Harvey Pekar "Harv’n'Bob" Cornélius : Un recueil d’histoires courtes où il est question de collection de vinyles jazz, difficultés de vivre, doutes, judaïté, milieu de la bande dessinée, affres de la création, recherche de célébrité, etc...C’est toute leur vie qui est passée en revue par le dessin virtuose de Crumb et la plume virtuose de Peckar. La rencontre au sommet de deux géants de la BD US !!

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 22:56

De la 11ème à la 30ème place.

 

11-SufjanStevens-TheAgeOfAdz 11 Sufjan Stevens The Age of Adz”: Sufjan Stevens malaxe ses orchestrations et arrangements pharaoniques avec le minimalisme de l’électronica. Résultat : Un disque foisonnant et débordant d’idées et d’inventivité mais attention aux excès (d’écoute). Un grand disque de Folktronica à prendre donc à dose homéopathique car l’écœurement peut guetter !!!

 

12-N.Young-2010 12 Neil YoungLe Noise” : Neil Young, soixante-cinq ans, bon pied bon œil, est toujours là, bel et bien vivant et ultra créatif. Après un album dispensable en 2009, le Loner (qui n’a jamais aussi bien porté son surnom) est de retour, seul avec ses guitares, divers effets et sa superbe voix. « Hey Hey, My My, Rock’n’roll was never die…. » !!!!

 

 

13-MGMT Congratulations 13 MGMTCongratulations” : Voir ma critique ici = « Congratulations » de MGMT (2010) 

 

 

 

 

14-FourTet-2010 14 Four Tet « There Is Love In You”: Voir ma critique ici = «There Is Love In You » Four Tet (2010) 

 

 

 

 

15-BrokenBells-2010-BrokenBells 15 Broken BellsBroken Bells”: Voir ma critique ici = « Broken Bells » de BROKEN BELLS (2010) !!!!

 

 

 

 

16-Wild Nothing-Gemini 16 Wild NothingGemini”: 2010, année du revival shoegaze ?? Un recueil de pop-songs terriblement efficaces, formidable machine à voyager dans le temps direction mon adolescence, période de l’explosion shoegaze et dream pop (fin 80’ début 90’). Slowdive, Ride, My Bloody Valentine, Spacemen3, The Jesus & Mary Chain et autre Spiritualized, regardez et écoutez avec fierté vos héritiers !

 

 

17-Umberto-2010-ProphecyOfTheBlackWidow(NotNotFun) 17 UmbertoProphecy Of The Black Widow”: Voir ma critique ici = «Prophecy Of The Black Widow» - Umberto !!!

 

 

 

 

18-PantaDuPrince-2010-BlackNoise 18 Pantha Du PrinceBlack Noise” : Avec sa pochette me rappelant les illustrations des vieilles boites de chocolats de ma grand-mère, l’album de Pantha Du Prince aura bercé mon année. Bercer, le mot n’a jamais été aussi juste car c’est surement un des disques que j’ai le plus écouté le soir, au casque dans mon lit. Si Autechre est la face baroque, obscure et expérimentale de l’électronica, Pantha Du Prince en est sa face lumineuse, son Yang. Mais la mélancolie est présente malgré tout dans ces onze titres électroniques et organiques !!!

 

19-RayLamontagne-2010 19 Ray Lamontagne & The Pariah DogsGod Willin´ & The Creek Don´t Rise”: Voir ma critique ici = "God Willin´ & The Creek Don´t Rise" - Ray Lamontagne & The Pariah Dogs  

 

 

 

20-Arcade Fire-2010 20 Arcade FireThe Suburbs”: En 2005, Arcade Fire a mis la planète rock à genoux avec un superbe premier album baroque et lyrique « Funeral », véritable chef d’œuvre devenu le manifeste de la nouvelle pop indie. 5 ans plus tard, les canadiens ont divisé la critique avec « The Suburbs », disque plus apaisé, classique et mal compris. Simple pause (ré)créative ou évolution de leur songwriting ??? Seul l’avenir nous le dira…….

   

21 Sun Araw On Patrol

22 Tindersticks Falling Down A Mountain

23 Horsepower Productions Quest For The Sonic Bounty

24 Tame Impala InnerSpeaker

25 Television Personalities A memory is better than Nothing

26 The Depreciation Guild Spirit Youth

27 Best Coast Crazy for You

28 Jeremy JaySplash” : Voir ma critique ici = « Splash » Jeremy Jay (2010)

29 Avey TareDown There” : Voir ma critique ici = L'escapade solo d’Avey Tare...

30 Autechre « Oversteps »
 

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 22:40

Encore une année d’écoulée, enfin presque. Et avec sa fin ses traditionnels best of, bilans ou autres classements, histoire de faire le point :  Quels sont nos disques préférés ? Qu’est-ce qui musicalement aura été marquant ? Y a-t-il eu de grands albums ??? Vous voyez, ce genre de questions métaphysiques totalement futiles mais ô combien indispensables. Retour sur une année de musique.

2010 aura été l’apothéose du revival shoegaze et dream pop. Des groupes, dont la plupart étaient gamins lors de l’explosion shoegaze, ont gouté au joie de son minimalisme, ses feedback de guitares, ses mélodies éthérées sous un « wall of sound » guitaristique, le tout porté par de mélodieuses voix mixées comme un instruments. Ainsi, j’ai découvert des nouveaux venus : Wild Nothing (n°16), The Depreciation Guild (n°26), Surfer Blood (n°9), Korine Conception (une de mes découverte Netlabels) Best Coast (n°27), des « jeunes » anciens The Pains Of Being Pure At Heart ( 45T + 1 album éponyme), Beach House, mais aussi des plus confirmés comme The Besnard Lakes (n°4), Blonde Redhead (n°2), Deerhunter, etc…

Mais 2010 aura été aussi marqué par le come back d’anciennes gloire du Post punk :

Mark E Smith et ses Fall nous ont servi leur album annuel (n°10 et leur meilleur depuis…longtemps), Mark Gerra et ses Swans revenu dont ne sait où avec, sous le bras, un énorme disque céleste et tellurique (n°3), les vétérans The Ex avec un « Catch my Shoe » produit par Steve Albini. Dan Tracy (dépositaire officieux de l’acte de naissance du rock indie avec son premier 45 T « 14 Th Floor »), en plus d’être chanté sur le dernier MGMT, s’est sorti de la rue, des drogues, de la psychiatrie et de la prison pour remettre en activité ses mythiques Television Personalities et a produit un émouvant et très réussi nouveau disque (n°25).

Autre grand come back, plus inattendu : celui d’un des groupes de rock indie les plus importants des 90’s, au leader incarnant la coolitude suprême (Stephen Malkmus), Pavement. Pas de nouvelle œuvre mais une compilation de bonne tenue « Quarantine the Past » et une tournée mondiale qui les a ammené à Paris cet été pour un concert exceptionnel avec en première partie……The National (quand même). 

Voilà et maintenant, place à mon top. IL SERA SUR 2 POSTS DIFFERENTS A CAUSE DE LA LONGUEUR !!

Bonne fête à vous toutes et tous et merci de votre soutient cette année encore. MERCI !!!!

 

De la 1èr à la 10ème place  

 

1-TheNational-2010-HighViolet 1 The National -  High Violet” : C’est un des albums que j’ai le plus écouté cette année, celui qui m’a le plus touché, le plus ému…..Emotions jusqu’aux larmes. Des sons, des notes et des mots....Juste des notes et des mots. De la musique, rien que de la musique, mais quelle musique ! La félicité n’est pas loin….

 

 

1ex-eaquo-Gonjasufi-A-Sufi-And-A-Killer 1 ex-eaquo Gonjasufi - “A Sufi And A Killer”: Ma découverte et le choc esthétique de l’année ! Du fin-fond du désert américain, un chamane hip hop sous L.S.D nous propose le disque le plus étrange, psychédélique et mystique depuis……longtemps. L’O.V.N.I musical 2010 ! Ma critique ici : Le coup de boule musical de Gonjasufi....

 

 

2-Blonde Redhead - Penny Sparkle 2 Blonde Redhead « Penny Sparkle »: Après “High Violet”, le deuxième grand disque du label 4AD ! Neurasthénique, mélancolique et élégiaque, une ode à la lenteur, de l’éther à l’état pur. On traverse « Penny Sparkle », tel Alice aux pays des merveilles, comme dans un rêve éveillé : entre conscience floue, réalité nébuleuse et onirisme poétique. Ma critique ici : « Penny Sparkle » de Blonde Redhead (2010)

 

 

3-Swans-2010 3 SwansMy Father Will Guide Me Up A Rope To The Sky”: Un disque à l’image de sa pochette: Céleste. Après plus d’une décennie d’absence, Swans revient pour nous proposer un voyage sonique inouï, poétique et expérimental aux confins de l’univers, mais aussi de soi-même. ATTENTION : Un aller sans retour au cœur de la psyché humaine. Un disque tellurique !!!

 

 

4-besnard 4 The Besnard Lakes The Besnard Lakes Are The Roaring Night”: En 2007 déjà, ce groupe canadien sous influence shoegaze / space rock, avait brillé de mille feux avec "Are the Dark Horse". Cette fois, lors de la nuit hurlante, l’incendie au lac Besnard à tout dévasté. Au loin, des chœurs mélodieux rugissent dans la nuit, la nuit hurlante, rugissante. The roaring night !!! 

  

 

5-cerulean 5 Baths « Cerulean » : Une goutte d’eau qui s’écoule doucement et patiemment depuis la nuit des temps, pulsation musicale primitive. Telle est ma vision (poétique) de l’électronica rêveuse et bucolique de Baths alias Will Wiesenfeld. Une sortie de l’excellent label défricheur et avant-gardiste Anticon. Voir aussi là : Les harmonies vocales de Baths et son électronica rêveuse, et des Fleet Foxes....

 

 

6-Darkstar 6 DarkstarNorth”: Avec ce disque, Darkstar (James Young, Aiden Whalley et James Buttery) proposent une ouverture pour le dubstep en créant un de ses possibles futures, une sorte de néo dubstep matinée de pop. Un disque assez proche de « Cerulean » (Baths), un océan de mélancolie (urbaine) en plus !!!

 

  

7-ZolaJesus-2010-StridulumII 7 Zola JesusStridulum II” : Au concours du nom d’artiste le plus mystique et bizarre, Zola Jesus remporterait haut la main le premier prix ! La jeune diva goth Nika Roza Danilova (elle est née en 1989) rayonne de noirceur et navigue dans les eaux boueuses de la cold wave et du gothique ou plus limpide de la synth pop.

 

 

8-YellowOstrich 8 Yellow Ostrich : Fate Cave EP” : Un disque où le chant est roi ! Une boite à rythmes, des claviers vintages, quelques nappes sonores et la voix, surtout la voix ou les voix plutôt et les chœurs. Tel est la formule artistique utilisée par le prolifique Yellow Ostrich (4 EP et 1 LP rien que pour 2010). Des arrangements ultra classieux et des orchestrations d’orfèvres pop malgré le minimalisme et l’aridité lo-fi des moyens utilisés. Alex Schaaf (Yellow Ostrich) prouve qu’avec peu ont peu faire beaucoup et superbement, si le génie est là !!!

 

 

9-surfer blood-2010-astro coast- 9 Surfer BloodAstro Coast”: « Astro Coast » de Surfer Blood !!!! 

 

 

 

 

10-TheFall-2010 10 The FallYour Future Our Clutter”: Voir ma critique ici = « Your Future Our Cluture » de The Fall (2010)

Repost 0
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 20:09

La fin d'année arrive à grand pas et avec elle sa cohorte de classements en tout genre : disques, films, bandes dessinées, livres, concerts, etc..Sites, blog,magazines, etc..aucun n'y échappe. J'ai acheté ce soir le hors-série de l'excellent magazine musicale MAGIC "365 chroniques + bilan 2010". Je vous propose, pour patienter avant mes classements perso, leur top 30 disques 2010. * = disques communs avec mon classement perso (7).

 

1 VIOLENS « Amoral »

2 HERZFELD ORCHESTRA « Herzfeld Orchestra »

3 EVENING HYMENS « Spirit Gides »

4 TWIN SHADOW « Forget »

5 ARIEL PINK’S HAUNTED GRAFFITI « Before Today »

6 SUFJAN STEVENS The Age Of Adz *

7 GIL SCOT-HERON I’m New Here

8 MGMT Congratulations *

9 ARCADE FIRE The Suburbs *

10 DEPARTMENT OF EAGLES Archives 2003-2006

11 LCD SOUNDSYSTEM This Is Happening

12 AVEY TARE Down There *

13 PERFUME GENIUS Learning

14 GORILLAZ Plastic Beach

15 THE RADIO DEPT. Clining To A Scheme

16 THE MAGIC NUMBERS The Runaway

17 WILD NOTHING Gemini *

18 JONNA NEWSOM Have One On Me

19 THEE SILVER MT.ZION ORCHESTRA Kollaps Tradixionales

20 BEACH HOUSE Tean Dream

21 BLONDE REDHEAD Penny Sparkle *

22 FRENCH COWBOY (Isn’t My Bedroom) A Masterpiece

23 MOTORAMA Alps

24 THE POSIES Blood/Candy

25 ERIK ARNAUD L’Armure

26 FOALS Total Life Forever

27 BROKEN BELLS Broken Bells *

28 JJ N°3

29 BORN RUFFIANS Stay It

30 NACHIO UMBERT & LA COMPANIAAy…

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Best of 2010
commenter cet article

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche