Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 23:27

Clip du premier single ("TCR") extrait du futur EP éponyme du groupe électro-punk/Hip Hop bastringue Sleaford Mods.

Rythmiques métronomiques et entêtantes, rifs de basse binaires, sonorités cheaps et répétitives, chant spoken word en mode déjanté, voix de canard braillant comme un lendemain de cuite dans le pub du coin, paroles quasi journalistiques…La musique de Sleaford Mods ressemble à une jam session éthylique entre Mike Skinner (The Streets) et cette vieille buse de Mark E Smith assisté par Shaun Ryder (Happy Mondays) en pleine montée d’ecstasy ! Destroy, vous avez dis destroy !!!

 

Sleaford Mods « T.C.R » EP (Rough Trade) sortie prévue le 14/10/2016

Repost 0
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 11:38

Rencontre au sommet sur un morceau entre 2 poids lourds du Rap Underground U.S soit Dj Shadow (le “Jimi Hendrix du sampler”) avec le duo Run The Jewels alias El-P & Killer Mike ! Le titre “Nobody Speak”, fruit de ce clash des Titans, se retrouve sur “The Mountain Will Fall”, le tout nouvel album de Dj Shadow sorti en juin sur Mass Appeal Records etoujours dispo en écoute intégrale sur son Souncloud - voir ici.

L’excellent clip qui illustre cette joute oratoire et sonique d’anthologie parodie le monde politique, alors que l’Amérique est en pleine campagne pour la future élection présidentielle. Pas étonnant que Shadow ait choisit le duo pour ce titre « militant » (mais décalé) car Killer Mike s’est très fortement impliqué dans la campagne auprès de Bernie Sanders, ex-candidat Démocrate ayant jeté l’éponge depuis et rallié le clan d’Hillary Clinton.

   

POUR RAPPEL, MES CHRONIQUES DES DEUX ALBUMS DU DUO

Run The Jewels” (2013, Fool’s Gold)

Run The Jewels 2” (2014, Mass Appeal)

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Electro-Dub-Hip Hop
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 18:47

Radiohead.kida.albumart.jpg Kid A - Radiohead (Capitol/Parlophone) 2000

 

En octobre 2000 paraissait LE disque les plus important, influent et novateur de l’Indie rock contemporain : « Kid A » des anglais de Radiohead ! Disque « Monde » - gargantuesque - expérimental - avant-gardiste - électronique….bref, autant de qualificatifs totalement adaptés pour tenter de décrire une telle œuvre !!! Avec elle, le rock indé est entré de plein pied dans le nouveau millénaire. Et 16 ans plus tard, je n'ai (on n’a ??) toujours pas fini d’en faire le tour et de la (re)découvrir à chaque écoute. Un chef d’œuvre absolu...et je pèse mes mots !!!

Ma critique du 10/09/2008 ici.

 

TRACKLIST

01 Everything In Its Right Place

02 Kid A

03 The National Anthem

04 How To Disappear Completely

05 Treefingers

06 Optimistic

07 In Limbo

08 Idioteque

09 Morning Bell

10 Motion Picture Soundtrack

 

Ci-dessous, un montage intégral du disque - captation de différents concerts :

Repost 0
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 21:51

 

Découvert hier par hasard sur France Inter ce titre très planant « Big Bad Wolf ». Son créateur, Elliot Moss, a sorti l’an passé son first LP « Highspeeds ». Intrigué, je le découvre en streaming. Et quel choc !! 

Un groove très psychédélique émane de cette musique au fort pouvoir onirique. Trip Hop postmoderne, néo Soul/électro, dance cotonneuse, Folktronica mélancolique, Indie Pop rêveuse…J’ai fortement pensé à Bon Iver, James Blake, Perry Blake, Thom Yorke solo, Radiohead…Cette œuvre est un vaste kaléidoscope d’influences qu’Elliot Moss a savamment digéré pour créer un univers très personnel et touchant. Un disque à découvrir, et à parcourir !! 

Repost 0
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 23:34

CADEAU DE NOËL : Le concert intégral de Jeanne Added à la Cigale, le 20 octobre 2015. Envoutant et terriblement addictif, entre transe électronique, harmonies vocales, ambiances pop gothiques, rythmiques dantesques et show light hypnotique ! 

Voir aussi mon autre post sur cet artiste ici.

 

Repost 0
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 14:54

Ibeyi – Ibeyi (XL Recording, 2015)

 

Parmi les disques que j’ai le plus écouté cette année, le premier album d’Ibeyi se démarque et rayonne d’une obscure clarté ! 

Lisa Kainde et Naomi Diaz, deux sœurs jumelles de 20 ans, forment le duo musical Ibeyi. Lisa, voix plutôt lyrique, écrit, compose et joue du piano. Naomi a étudiées au conservatoire les percussions classiques avant de jouer du cajón (caisse péruvienne) et du batá (tambour traditionnel yoruba). Mais toutes deux ont d’abord fréquenté des chorales yorubas de Paris.

Elles chantent en anglais et en yoruba, une langue parlée sur l’île de Cuba issue des esclaves venus du Nigeria et du Bénin, du temps des colonies.

Leur musique ??? Une savante mixture très stylisée et arty entre Pop, néo Soul/Jazz, Hip Hop, Trip Hop et Electro/Downtempo. Des chants chamaniques limite psalmodiés, des bidouilles sonores faites de samples, de séquences, d’échantillonnages….bref, un vaste millefeuille soniques !

L’album a été superbement produit par Richard Russell, homme de l’ombre très en vogue ces derniers temps (« Everydays Robot » de Damon Albarn l’an dernier). Producteur mais également leur boss car Richard Russell est le patron du label XL.

À l’écoute de cette œuvre, le parallèle avec un autre groupe m’est venu de façon assez évidente, les CocoRosie. Entre les deux formations, plusieurs ressemblances :

  1. même duo formé de 2 sœurs, néo-hippies des temps moderne 2.0.
  2. même travail sonore entre lo-fi et sons bidouillés.
  3. même travail sur la voix, ou les voix, entre lyrique, chants psalmodiés, phrasé hip hop et harmonies vocales.
  4. Et comme pour le premier opus de CocoRosie « La maison de mon rêve » (http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/article-la-maison-de-mon-reve-cocorosie-110115872.html), « Ibeyi » a été créé dans un appart’ parisien.

 

Avec ce premier et onirique LP éponyme, Ibeyi prouve qu’il est un bien un mystérieux et très talentueux duo chamanique !! 

Repost 0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 23:30

Afficher l'image d'origine

Jeanne Added Be Sensational (Naïve) 2015

 

La fin d’année approchant à grand pas, je commence à faire le bilan des disques made in 2015 que j’ai le plus écouté, qui m’ont le plus séduit, émus….Et parmi ceux-ci, plusieurs se dégagent comme le premier album de la française Jeanne Added. « Be Sensational » oscille entre électronique et synthétique, ambiances gothiques, sonorités puissantes et hypnotiques, rythmiques martiales, voix envoutante….électronica pop, Synth-pop/Darkwave, Indus/Post-punk ! Je l’ai donc beaucoup écouté, et certains titres se démarquent plus que d’autres, comme « A War Is Coming » ou « Look at Them » que je vous propose ce soir en clip !!! 

 

Repost 0
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 23:52

Une chanson que j'aime écouter régulièrement : "The Look" de Metronomy, issu de leur excellent LP "The English Riviera" (voir mon top albums 2011).

Rythmique entêtante (batterie métronomique & ligne de basse funky), claviers vintages, production léchée de Joseph Mount, sonorités groovy, magnifique travail sur les voix (chant et chœurs célestes)….Un morceau terriblement addictif et issu d'un album qui, en fusionnant Soul 70’s, Synth-pop/New Wave 80’s et électro 90’s, projette tout simplement la Pop électronic dans les années 10’s !!! Entre fausse simplicité et sophistication arty, efficacité dance maximale !! 

 

 

« The Look » Single + "The English Riviera" LP (2011, Because Music

 

Repost 0
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 13:41

Run the Jewels - Run the Jewels 2 (Mass Appeal) octobre 2014

 

L’an passé, le duo Rap Run The Jewels, alias Killer Mike & El-P, avait tout explosé en sortant un excellent first LP éponyme chez Fool's Goldsorte d’uppercut musical massif (ma critique). A peine un an plus tard, les voici déjà de retour avec ce second missile sonore tout simplement nommé “Run The Jewels 2” !

 

Même si le duo utilise en partie la même formule (ayant fait ses preuves sur le premier album) et que l'effet de surprise est forcément passé, cet acte II n’est jamais routinier, bien au contraire ! On retrouve toujours avec autant de plaisir :

  • Les productions novatrices et avant-gardistes d’EL-P (assisté sur certains titres de Little Shalimar, Wilder Zoby ou Boots), entre basses massives, expérimentations soniques, touche électro/synthétique, énergie quasi « rock », samples groovy (Funk/Jazz/Soul), atmosphères urbaines et industrielles...
  • Le flow acide, hargneux et ultra efficace de nos 2 Mc’s alias Killer Mike & El-P.
  • Une pléiade d’invités comme les chanteurs/rappers Zach De La Rocha (R.A.T.M), Gangstar Boo (Three Six Mafia), Boots, les batteurs Diane Coffee (Foxygen) et Travis Barker (Blink 182), le guitariste Matt Sweeney….Un véritable festival de guest stars.

 

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, “Run The Jewels 2” s’avère être une des grandes réussites 2014 en matière de Hip Hop. Et comme le duo Run The Jewels est toujours aussi généreux, l’œuvre est également téléchargeable gratos dans sa version digitale ici.....Alors, que demande de plus le peuple (de l’Herbe) ??? 

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Electro-Dub-Hip Hop
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 15:04

 

Je viens d’apprendre le décès de Big Bank Hank (Henry Jackson de son vrai nom) à l’âge de 57 ans seulement, ce mardi 11 novembre des suites d’un cancer. Il était l’un des trois membres de Sugarhill Gang (avec Wonder Mike et Master Gee), groupe pionnier du rap old-skool au tout début des 80’s.

Mais si, vous connaissez forcément ! Ou plutôt, vous avez surement dansé sur un de leur morceau devenu mythique : « Rapper’s delight », premier titre de ce style naissant à être classé au top 40 U.S et dans de nombreux pays. Sans conteste le first tube rap de l’histoire !

 

« Rapper’s delight », sur plus de 14 minutes, entraine l’auditeur sur la piste de dance, porté par le flow légendaire des 3 MC’s ainsi que le « Good Time » du groupe disco Chic, samplé mais non-crédité à l’époque. Tellement efficace, ce sample deviendra même LA MATRICE rythmique pour moult morceaux rap à venir de la décennie. Faut dire que cette basse, cette batterie et ces riffs de guitare (Neil Rogers oblige) total funky sont une tuerie absolue.

 

Survet’ 3 bandes Addidas, bob, b-boy, smurf, ghetto-blasters….les 80’s quoi ! Alors, hommage et big respect à ce père-fondateur du mouvement rap !!!

 

Le 45T original (1979, Sugar Hill Records)

 

Repost 0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 17:32

PHIERTREK cover art

« PHIERTREK » de Frietboer (2014, Frietboerism)

 

Frietboer alias Thijs van den Bosch de son vrai nom, est un beatmaker hollandais aventureux et talentueux. Il propose en téléchargement libre sur son Bandcamp un EP 4 titres que j’ai découvert grâce au blog de Rabbit, Des Cendres à la Cave.

Abstract Hip Hop, Alternative Rap, Electro-noise, dark Big-Beat ! Minimaliste, abstraite, glaciale et lo-fi, c’est une musique aux ambiances oppressantes quasi mystiques.

Rythmiques (sur)puissantes, beats lourds, samples rachitiques, mélodies suffocantes, sonorités noisy et dissonantes…ça ne rigole pas, même pas du tout car l’atmosphère générale du disque est ultra sombre, à la limite du Métal ou de l’Indus. Une production virtuose et originale, convoquant les grandes heures de Cannibal Ox, Company Flow, Dälek ou Clams Casino.

 

Alors, Frietboer ou le versant « Mutant » et obscure du Hip Hop ???

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Electro-Dub-Hip Hop
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 21:11

Cover Album

« Kindred » EP de Burial (Hyperdub) 2012

 

De tout les morceaux de Burial, les trois titres de ce maxi sont certainement ceux qui m’ont immédiatement le plus touché et séduit. En effet, bien que j’apprécie sa musique, je ne suis pas de ceux qui crie au génie devant chacune de ces créations, qui recueille ses rares propos telle une véritable parole divine.

Burial est ce que l’on pourrait nommer, à juste titre, un artiste énigmatique. Sa très discrète médiatisation fût ultra efficace. Il a compris que dans un monde ultra-connecté, la discrétion et la rareté peuvent être un atout !

Après un premier album éponyme en 2006, le suivant « Untrue » en 2007 fût celui de la consécration. Mais depuis, très peux d’apparitions ou d’interviews et des sorties au compte goutte. Des Ep’s ou maxis essentiellement et quelques collaborations prestigieuses (Thom Yorkes, Four Tet, Massive Attacks). On peut dire qu’il cultive son image mystérieuse, contribuant à développer son aura. Et en 2011, son « Street Halo » m’avait plutôt convaincu.

 

Le son Burial est d’une extrême urbanité, se caractérisant par un savant mélange de samples décharnés, de voix éparses, de sonorités semblant issues de vieux vinyles craquants que l’on imagine poussiéreux, trouvés au fin fond d’un grenier, fragments mélodiques et rythmiques. Un art de l’épure, du sampling et du travail sur les voix.

Mais la musique de Burial est toujours remplie de sons semblant provenir d’un passé hanté, de sonorités spectrales ou fantomatiques. Des créations répondants au concept d’anthologie, théorie chère au philosophe français Jacques Derrida.

 

Toujours fidèle au label Hyperdub depuis ses débuts, celui dirigé par Kode9, c’est encore lui qui publie ces 3 titres pour 30 minutes quand même. 

 

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans Electro-Dub-Hip Hop
commenter cet article
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 18:40

Kraftwerk Robot Logo

(crédit : Yves-José Malgorn)

 

Après mon post de février traitant du mythique morceau « Autobahn », je vais vous parler à nouveau des allemands de Kraftwerk. Mais cette fois, c’est d’un excellent documentaire diffusé sur Arté en septembre 2013 et nommé « Pop Art ».

Un film où alternent images d’archives (live et interviews) et témoignages récents, autant des membres du groupe, d’autres musiciens rescapés de la scène Krautrock que de DJ’s/producteurs, artistes ou critiques actuels. Le film démontre comment Kraftwerk, en plus d’avoir complètement révolutionné le monde de la musique, a réussi à intégrer celui de l’Art Contemporain. Un groupe majeur et révolutionnaire, tout simplement !!!

 

Kraftwerk ou l’Art (Pop) total ???? Un documentaire passionnant et très instructif, à voir de toute urgence !!

 

 

Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 17:15

Damon Albarn - Everyday Robots (Capitol, 2014)

 

Le petit génie british, extraordinaire touche à tout et explorateur sonore infatigable, est revenu fin avril dernier avec (encore) un nouveau projet.

 

Après Blur, Gorillaz, The Good, The Bad & The Queen, Mali Music, diverses collaborations ou featuring (Deltron 3030, Tony Allen, Massive Attacks….), des B.O.F et un opéra Dr Dee, son label défricheur Honest Jon’s, voici son premier album solo « Everyday Robots ». 

 

Un recueil de 12 pop-songs mélancoliques, introspectives et éclectiques. Un kaléidoscope d’influences, à l’image de son créateur : Indie, Pop, Electro/Trip Hop, Jazz, Soul et même Gospel (le final « Heavy Seas of Love »). Natasha Khan (chanteuse de Bat for Lashes) et Brian Eno en invité de prestige, ainsi que la chorale gospel the Leytonstone City Mission Choir. Richard Russel (patron du label XL) à la production. 

 

O.K, certains le trouvent un peu lent et "mou". Le disque mérite peut être quelques écoutes avant de l'apprécier pleinement. Mais au final, une sacrée réussite ! 

Alors, vous aussi, prêt pour les robots quotidiens !! 

 

Repost 0
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 18:58

Swin - Caribou (Merge/City Slang) 2010

 

Après mon récent post sur « Jiaolong » de Daphni, voici « Swin » de Caribou. Mais quel point commun entre ces 2 entités, entre Daphni et Caribou ??? Et bien, tout simplement son créateur, un seul et même homme, le génial Dan Snaith !

 

 

Dès l’ouverture « Odessa », le ton est donné : électronic, dansant et terriblement efficace ! Une mélodie et des boucles entêtantes, une rythmique dantesque (beat & basse lourde, bols tibétains, cloches), une voix remplie d’effets.

Délaissant un peu la Sunshine Pop/Psyché Pop de son précédent disque (« Andorra » 2007), Dan Snaith navigue cette fois dans des eaux nettement plus électroniques : Deep House, Techno Minimal/Prog’, Electronica, Synth-pop…Néanmoins, le psychédélisme reste présent, « Swim » oscillant aussi entre Kraut-pop et Expérimentations soniques.

Sur plusieurs morceaux ("Kaili", "Leave House" ou "Hannibal"), on retrouve un ensemble de cuivres composé d’un sax ténor & soprano, d’un trombone et même d’une flute. Et sur scène, la rythmique dantesque est assurée par pas moins de 2 vraies batteries (influence Kraut oblige) ! Et l’un d’eux n’est autre que le leader de Pick A Piper alias Brad Weber.

 

En octobre prochain, Caribou va sortir son nouveau disque « Our Love ». Mais d’après les premiers avis et l’écoute d’un titre, rien n’augure de bon. Il semblerait qu’il ait évolué vers un R’n’b F.M et une euro-dance 90’s du plus mauvais goût. Raison de plus pour s’écouter en boucle cet excellent « Swim », en espérant un futur retour au sommet. L’espoir fait vivre !!!! 

 

Repost 0

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche