Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 19:36

Jeudi 15/12 : Effort : La chanson parfaite que l’on écoute le jeudi soir, au moment où l’on effectue ce footing hebdomadaire qui nous donne bonne conscience.

 

MON CHOIX : Arcade Fire “No Cars Go” (2007) 

 

Un rythme de batterie métronomique, accompagné par une basse au son lourd ultra énergique. Une mélodie dantesque, un accordéon entraînant, des cuivres enivrés, des chœurs endiablés….Ce morceau de folie, presqu’un hymne de stade, me paraît être le morceau idéal pour ce footing quotidien. Au son de « No Cars Go », les kilomètres défilent à 100 à l’heure, la motivation devenant grandissante malgré la sueur qui commence à dégouliner à grosse gouttes sur mon visage. La souffrance de l’effort commence même à se transformer en plaisir, la production d’endorphines est à son paroxysme, morphine sportive ! Le baladeur, bloqué en mode repeat, passe « No Cars Go » pour la énième fois de suite. Et je courre, encore et encore, sans m’en rendre vraiment compte. Vas-y Forrest Francky, courre !

Pour rappel, ma critique de "Neon Bible" (Merge, 2007).

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans indies rock & Pop
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 18:53

 

Mardi 13/12 : Introspection : La chanson parfaite que l’on écoute le mardi midi, lorsque l’on s’isole pendant la pause méridienne pour se retrouver avec soi-même.

 

MON CHOIX : Nick Cave And The Bad SeedsFifteen Feet Of Pure White Snow” (2001)

 

Par sa mélodie belle à pleurer, sa construction savante alternant passages planants et montées explosives ainsi que son chant à l’interprétation totalement habitée, cette magnifique chanson de Nick Cave s’avère idéale pour l’introspection.

 

Repost 0
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 23:45

"Skeleton Tree" Nick Cave & The Bad Seeds (Bad Seed/Kobalt) 2016

 

"Un superbe oratorio crépusculaire et ténébreux"

 

Accompagné de ses fidèles Bad Seeds, Nick Cave a sorti mi-septembre son seizième album « Skeleton Tree ». Hypnotique, atmosphérique, expérimental et d’un sombre lyrisme glacial, ce disque est totalement hanté par la mort, marqué au plus profond par le décès encore récent de son fils Arthur. « Skeleton Tree » est une œuvre cathartique. Un disque de deuil ??? De rédemption ??? De survie ?? Avec une telle tragédie pour genèse artistique, surement les trois !!

Une musique venue directement des ténèbres psychiques de Cave, de son âme torturée. Une musique à l’image de sa pochette. Dark-rock atmosphérique qui semble bâti sur les ruines Post-punk de ses débuts, Blues hanté et possédé, Electronica sombre et céleste, rock Expérimental/Free, chant liturgique et chamanique. Une production ultra raffinée, recherchée et bourrée de trouvailles sonores, signée de main de maître par Nick Cave et Warren Ellis.

Mettre des mots sur ses maux, telle semble être l’essence du travail de Nick Cave pour ce disque. Des maux qu’on imagine aisément immenses et d’une indescriptible douleur. « Skeleton Tree » est un superbe oratorio crépusculaire et ténébreux. Un recueil de 8 chansons en forme d’exutoire psychique ou psychiatrique et entièrement traversées d’une sombre beauté macabre. Mais mieux vaut prévenir l’auditeur sensible : « Skeleton Tree » est un disque à écouter avec précaution, à éviter les jours de grosses déprimes tellement, du début à la fin, l’ambiance y est pesante.

Un des 5 meilleurs disques 2016 ! Un véritable Chef d’œuvre d’une obscure beauté malade !!

 

Repost 0
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 23:54

1994 : Lors de la cérémonie des MTV Brit Awards, PJ Harvey & Björk reprennent “(I Can't Get No) Satisfaction”. Juste avec une guitare électrique, le duo très inspiré revisite superbement le standard des Rolling Stones…Un an plus tard, PJ Harvey sortira son Grand Œuvre « To Bring You My Love » (27/02/1995, Island) !! 

1995 « To Bring You My Love » : Un immense album gorgé de chansons intemporelles, entre Blues fiévreux, ballades Folk fébriles, Indie Rock poétique, paroles bibliques et univers tellurique. La production sonore, d’une sobriété flamboyante et remplie de trouvailles, est signée du trio PJ, Flood et John Parish. Une magnifique pochette à l’univers mystique où la belle, vêtue d’une très sexy robe rouge, flotte dans des eaux que l’on imagine aisément mouvementées, telle Ondine de Giraudoux 

« To Bring You My Love » est sorti il y a 21 ans déjà. Pourtant, j’ai l’impression que c’était hier. Un disque indémodable et inusable que je réécoute toujours avec le même plaisir. Et vous ???

Repost 0
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 22:17

Ce post m’a été inspiré par Chris de l’excellent blog Ma Petite Boite A Musique. Elle a récemment chroniqué « Sing Into My Mouth », très bon premier disque du duo Iron and Wine & Ben Bridwell sorti l’an passé (2015). Disque de reprises, je me suis arrêté plus spécialement sur le premier titre « This Must Be the Place (Naive Melody) », relecture Country-folk très planante du standard des Talking Heads (« Speaking in Tongues » 1983, Sire). Mais d’autres artistes ont aussi proposés leur version de cette chanson. 

 

VERSION ORIGINALE

REPRISE VERSION 1

LP « Sing Into My Mouth » (2015, Caroline/Brown)

REPRISE VERSION 2

LP « Neighborhood #3 (Power Out) B-Side » (2005, Rough Trade

REPRISE VERSION 3

LP « The Lumineers » (2012, Decca/Dualtone)

REPRISE VERSION 4

LP « Cover Girl » (1994, Columbia)

REPRISE VERSION 5

MAXI « This Must Be the Place (Naive Melody) » (2016, Warner)

REPRISE VERSION 6

LP « String Quartet Live! » (2015, Joyful Noise)

1BONUS : REPRISE VERSION 7 

C'est aussi le titre d'un film de Paolo Sorrentino (2011) avec Sean Penn où David Byrne, leader des Talking Heads, joue même son propre rôle. Dans une scène, Cheyenne (le héros alias Sean Penn) ex-star de rock gothique, explique à un gamin, qui lui a demandé de jouer la chanson, qu’elle n’est pas d’Arcade Fire mais des Talking Heads !!! 

Repost 0
13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 22:31

Sur « A Sailor's Guide to Earth », excellent troisième album studio de Sturgill Simpson sorti en avril dernier, rayonne une petite pépite: “In Bloom” de Nirvana. Avec ses guitares bluesy & pedal-steel, ses cuivres groovy (trompette, sax, bugle), ses cordes célestes (violoncelle & violon) ainsi que son orgue envoûtant, cette reprise Country-folk/Soul du mythique groupe de Seattle est une réussite ultra planante ! Mais au-delà de cette chanson, c’est tout le disque entier qui vaut largement l’écoute. Et pour ne rien gâcher, sa pochette bleutée à l’ambiance maritime est magnifique.

 

 Sturgill Simpson - A Sailor's Guide to Earth (2016, Atlantic

 

Réalisateur : Matt Mahurin

Réalisateur : Kevin Kerslake

Repost 0
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 00:31

Après mon post « Neil Young par Pixies » et « Alison ou Allison ?? », voici un billet regroupant 6 autres reprises très éclectiques (et électriques) par les papes de l’Indie rock 80-90's!! 

Pour chacune des chansons, la reprise des Pixies ainsi que la version originale (avec album dont elle est issue + pochette et année de sortie). 

The Jesus and Mary Chain LP “Automatic” (1989)

The Yardbirds LP “Having a Rave Up” (1965)

David Lynch & Peter Ivers B.O du film “Eraserhead” (1982)

 Leonard Cohen LP “I'm Your Man” (1988)

Warren Zevon LP “The Envoy” (1982)

The Paul Butterfield Blues Band LP “The Paul Butterfield Blues Band” (1965)

Repost 0
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 20:52

Dinosaur Jr, mythique groupe Indie/Noise-pop/lo-fi des 80’-90’s, sont superbement revenus aux affaires en 2007 après 10 ans d’absence discographique. Et la bande menée par J Mascis & Lou Barlow vient seulement de sortir son nouvel album « Give a Glimpse of What Yer Not » chez Jagjaguwar (5 août 2016). Bien que je n’aie pour l’instant écouté que 2 titres, ils augurent d’une très bonne cuvée. Les voici-donc en vidéo-clips. 

 

 

MA CRITIQUE DE « I BET ON SKY » (2012) : http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/article-i-bet-on-sky-dinosaur-jr-113890550.html

Directed by Laurie Collyer

Directed by Atiba Jefferson

Repost 0
Published by Francky 01 - dans indies rock & Pop
commenter cet article
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 22:14

Trouvé récemment cette vidéo où le trompettiste virtuose Christian Scott reprend en live « The Eraser » de Thom Yorke. Pas étonnant qu’il s’attaque à une telle composition car son Jazz est très novateur, éclectique et surtout sans œillère : Jazz-rock, Fusion, Free-jazz, Hip Hop, groove, Indie rock/alternatif…c’est un véritable kaléidoscope de styles musicaux différents qui se côtoient sans problème, constituant ainsi l’ADN de son jazz « mutant ». 

Une seconde vidéo avec un autre titre très rock, « K.K.P.D ». Les 2 morceaux sont issus de son album « Yesterday You Said Tomorrow » (Concord Jazz, 2010). 

 

Ma critique de « The Eraser » Thom Yorke (2006).

 

Repost 0
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 00:41

Dimanche 24 juillet, je serai à Lyon - Festival Les Nuits de Fourvière - au concert d’un de mes groupes préférés alias les Tindersticks ! Parce que la date arrive à grands pas, parce que ce sera ma « première fois », parce que je l’attends avec une énorme impatience, parce que….voici quelques vidéos de mes titres préférés du groupe, en live forcément !!

 

RAPPEL – MES PAPIERS SUR LEURS DIFFERENTS ALBUMS :

« The Waiting Room » (2016) : http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/2016/01/tindersticks-2016-un-disque-un-film.html

« The Something Rain » (2012) : http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/article-the-something-rain-tindersticks-110976025.html

« Falling Down A Mountain » (2010) : http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/article-52494894.html

« The Hungry Saw » (2008) : http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/article-52495051.html

« Curtains » (1997) : http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/article-52494876.html

« First Album » (1993) : http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/article-52495063.html

Repost 0
Published by Francky 01 - dans indies rock & Pop
commenter cet article
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 21:42

Un morceau a tourné en boucle aujourd’hui dans mon lecteur, compagnon parfait pour rafraichir cette superbe journée quasi caniculaire : « No Song, No Spell, No Madrigal », ou quand Peter Milton Walsh, héros trop discret, « perdant magnifique » du rock, tutoie à nouveau les sommets de la grâce et du génie !

 

« No Song, No Spell, No Madrigal », c’est la première chanson du chef d’œuvre éponyme créé avec son groupe The Apartments sorti l’an passé chez Microcultures (n°15 de mon top LP 2015 voir ici : http://muziksetcultures.blog.sfr.fr/2016/01/top-albums-2015.html). 

 

 

Repost 0
Published by Francky 01 - dans indies rock & Pop
commenter cet article
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 22:34

Similitude nominative. Cette fois, deux morceaux portant (presque) le même titre, celui d’un prénom féminin : Alison ou Allison ? Slowdive ou Pixies ??? Ou les deux faces d’un maxi imaginaire : Pop onirique et contemplative, mélodie éthérée et mille-feuilles soniques (Slowdive) contre énergie brute et sauvage, urgence punk et guitares speedées (Pixies). 

Face A : Chanson n°1 de l’album « Souvlaki » de Slowdive (1993, Creation).

Face B : Chanson n°4 de l’album « Bossanova » de Pixies (1990, 4AD). 

 

POUR RAPPEL, 3 AUTRES POSTS SUR LE MEME PRINCIPE 

« Elephant » (le disque et le film) + « Spectrum » (2 disques) + The White Birch (le groupe et le disque).

 

Repost 0
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 18:47

Radiohead.kida.albumart.jpg Kid A - Radiohead (Capitol/Parlophone) 2000

 

En octobre 2000 paraissait LE disque les plus important, influent et novateur de l’Indie rock contemporain : « Kid A » des anglais de Radiohead ! Disque « Monde » - gargantuesque - expérimental - avant-gardiste - électronique….bref, autant de qualificatifs totalement adaptés pour tenter de décrire une telle œuvre !!! Avec elle, le rock indé est entré de plein pied dans le nouveau millénaire. Et 16 ans plus tard, je n'ai (on n’a ??) toujours pas fini d’en faire le tour et de la (re)découvrir à chaque écoute. Un chef d’œuvre absolu...et je pèse mes mots !!!

Ma critique du 10/09/2008 ici.

 

TRACKLIST

01 Everything In Its Right Place

02 Kid A

03 The National Anthem

04 How To Disappear Completely

05 Treefingers

06 Optimistic

07 In Limbo

08 Idioteque

09 Morning Bell

10 Motion Picture Soundtrack

 

Ci-dessous, un montage intégral du disque - captation de différents concerts :

Repost 0
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 19:17

Voici deux documentaires rock ou Rockumentaires sortis en DVD sur deux artistes majeurs de la scène Indie/Folk actuelle : « Heaven Adores You », réalisé par Nickolas Dylan Rossi, explore la vie et l’œuvre d’Elliott Smith. « Mistaken for Strangers », réalisé par Tom Berninger (le petit frère du chanteur), suit le groupe The National lors de la tournée pour l’album « High Violet » (disque n°1 de mon top LP 2010). 

 

Afficher l'image d'origine

« Heaven Adores You » Nickolas Dylan Rossi (Eagle Vision, DVD Fr, juillet 2015)

Mistaken for Strangers

« Mistaken for Strangers » Tom Berninger (Imagine Films, DVD Fr, juillet 2014)

Repost 0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 20:52

 

 

Sparklehorse-DreamtForLight.jpg “Dreamt for light years in the belly of a mountain” (Capitol) 2006

J’ai récemment redécouvert avec un immense plaisir ce superbe disque que je n’avais pas écouté depuis pas mal de temps. Et parmi ses 12 chansons, une m’a particulièrement scotché : « Getting It Wrong » ! La voix de Linkous trafiquée, passée à travers un filtre robotique/vocoder, comme un chant neurasthénique sous hélium…rythme envoutant et répétitif d’une lenteur métronomique…orgue et clavier électrique produisant une douce et superbe mélodie…discrets arpèges et accords de guitare…bruits, craquements, divers sons électroniques…Un titre très cotonneux, à l’effet marshmallow et d’une douceur infinie, parfait pour l’hivers. 

Repost 0

Présentation

  • : muziksetcultures
  • muziksetcultures
  • : Lieu de réflexions, de découvertes et d'échanges des cultures indépendantes : musique, B.D, cinéma essentiellement.
  • Contact

Recherche